Accueil Dernières minutes L'International Les conservateurs autrichiens élisent Karl Nehammer comme nouveau chancelier

Les conservateurs autrichiens élisent Karl Nehammer comme nouveau chancelier

0

Paris :, 3 déc. (Cinktank.com) –

Karl Nehammer, ministre de l’Intérieur du gouvernement autrichien, a été entériné ce vendredi comme nouveau chancelier, en pleine reconfiguration politique après la démission jeudi du chef du gouvernement, Alexander Schallenberg, peu après l’annonce de Sebastian Kurz de son retraite de la politique.

La direction du Parti populaire autrichien (OVP), réunie d’urgence, a proclamé Nehammer comme nouveau chef sans surprises, à peine 24 heures après que Kurz a confirmé qu’il ne tenterait pas à nouveau d’être chancelier et que son remplaçant a également démissionné de ses fonctions. Il ne reste plus que la formalité du président du pays, Alexander van der Bellen, le proclamant nouveau chancelier.

Nehammer, 49 ans, est connu pour sa ligne dure sur les questions d’immigration, qu’il a promis de défendre dans ses premières déclarations après avoir été élu à ce nouveau poste. Il a également avancé qu’il parlerait à la fois avec van der Bellen et ses partenaires de la coalition pour avancer dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 et retrouver certaines libertés, selon l’agence de presse Bloomberg.

Lire aussi:   L'Estonie convoque l'ambassadeur russe pour discuter de la guerre en Ukraine

Le gouvernement autrichien, et en particulier l’OVP, a été secoué début octobre par des allégations de corruption liées au prétendu détournement de fonds pour la réalisation d’enquêtes favorables. La controverse a conduit Kurz à démissionner, dans une tentative de sauver la coalition gouvernementale avec Los Verdes.

La cascade de relais en première ligne politique autrichienne coïncide avec une nouvelle vague de cas de coronavirus qui a conduit les autorités à décréter à nouveau le confinement à domicile, ainsi qu’à restreindre particulièrement la marge de manœuvre des personnes non vaccinées.

Le changement à la Chancellerie s’accompagne également d’autres, puisqu’avec Schallenberg, le ministre des Finances Gernot Blumel a également démissionné jeudi. Magnus Brunner, jusqu’à présent secrétaire d’État au ministère de l’Énergie, assumera le principal portefeuille économique, tandis que Schallenberg revient aux Affaires étrangères.

Article précédentLe ministre libanais de l’information démissionne : « L’intérêt du pays passe avant tout ».
Article suivantSimeone : « J’ai la même énergie que d’habitude ».