Accueil Dernières minutes L’équipe nationale féminine ne peut pas battre l’Angleterre à l’Arnold Clark Cup.

L’équipe nationale féminine ne peut pas battre l’Angleterre à l’Arnold Clark Cup.

0

MADRID, 20 févr. (Cinktank.com) –

L’équipe nationale espagnole de football féminin a été tenue en échec 0-0 par l’Angleterre lors de son deuxième match de l’Arnold Clark Cup dimanche, où elle s’est montrée beaucoup plus mal à l’aise que contre l’Allemagne et où ses meilleures occasions sont venues d’une deuxième mi-temps plus ouverte.

Jusqu’à présent, l’Espagne n’a pu goûter à aucune victoire dans ce tournoi qui sert de préparation au championnat d’Europe de l’été prochain. Après un match nul d’un but contre l’Allemagne, ils ont été tenus en échec 1-1 par les hôtes, qui ont su les tenir en échec grâce à leur physique et leur organisation, mais n’ont pas non plus réussi à briser la série d’invincibilité des Espagnols, qui compte désormais 18 matches consécutifs.

Les deux équipes se rencontraient à nouveau depuis le match qui avait lancé cette dynamique positive pour les hommes de Jorge Vilda, qui s’étaient imposés 1-0 lors de la She Believes Cup en mars 2020, et ce fut une fois de plus un match très équilibré avec peu de concessions de part et d’autre.

L’équipe entraînée par Sarina Wiegman avait un onze bien remanié par rapport à son premier match contre le Canada, avec l’intention claire d’avoir le maximum d’énergie pour gêner le jeu de passes de ses adversaires. L’entraîneur madrilène, quant à lui, n’a pas effectué trop de changements malgré les entrées de Misa Rodríguez (Sandra Paños) Ivana Andrés (Andrea Pereira), Sheila García (Leila Ouahabi) et Marta Cardona (Amaiur Sarriegi), ainsi que le maintien de Lucía García à la place de Mariona Caldentey, blessée.

Le match s’est déroulé là où ça comptait le plus pour les locaux, qui se sont surtout attachés à empêcher Alexia Putellas, surveillée de près par Scott, et Patri Guijarro de jouer confortablement. Les « Reds » n’ont pas eu beaucoup d’occasions, à part un tir d’Aitana Bonmatí avec la gardienne Hampton hors de son but et un faible tir de Lucía García, bien que les Anglaises n’aient pas trop menacé Misa non plus.

Lire aussi:   Meilleures offres sur la série Realme GT, la série Realme 8 et plus encore pendant les soldes de fin d'année de Realme

Le match a changé après la pause, l’équipe de Jorge Vilda étant la plus en difficulté au départ. Une erreur de Patri Guijarro se terminait par un tir puissant contre le poteau de Hemp, Mapi León réalisait un centre décisif à partir d’une passe sur White et Nobbs tirait à côté alors qu’elle était légèrement déséquilibrée devant Misa Rodríguez.

Cependant, l’équipe nationale a pu se remettre de ce meilleur départ de l’Angleterre, qui pratiquait un jeu plus vertical et dont la charge physique commençait également à peser un peu plus lourd sur elle. Cela signifie qu’Alexia Putellas a pu entrer davantage en jeu, même si son équipe continue de manquer de clarté en attaque.

Malgré cela, l’équipe nationale a pu se porter plus souvent vers l’avant et s’est également procuré quelques bonnes occasions, notamment une frappe de Lucía García dans la surface en bonne position qui est passée juste à côté du poteau. Le tir d’Ona Batlle a été l’autre meilleure occasion dans ces minutes.

Lire aussi:   Renault annonce des remises importantes allant jusqu'à 1,3 Lakh sur toute la gamme en Inde.

De là à la fin, le jeu est resté égal. Olga Carmona effectuait un arrêt clé lorsque White était sur le point de tirer sur Misa Rodriguez, ce qui constituait la dernière bonne occasion des hôtes, tandis qu’Athenea del Castillo, entrée après la pause et donnant plus de dynamisme depuis son flanc, fournissait les meilleurs signes avant-coureurs de l’Espagne. Mercredi, contre le Canada, champion olympique en titre, la coupe Arnold-Clark s’achève.


642890.1.260.149.20220220183740

Vidéo de l'actualité


Article précédentLa Pologne effectue des manœuvres conjointes avec l’armée américaine dans le sud du pays
Article suivantPoutine pointe du doigt Zelensky pour non-respect des accords de Minsk