Accueil Dernières minutes L'International L’Écosse lève la limitation des participants aux événements en plein air en...

L’Écosse lève la limitation des participants aux événements en plein air en raison du ralentissement des infections

0

Paris :, 11 (Cinktank.com)

Le ministre en chef écossais, Nicola Sturgeon, a confirmé mardi la suppression de la limitation des participants aux grands événements en plein air, dans un « optimisme prudent » dérivé des restrictions imposées en décembre, qui ont ralenti la propagation de la variante. .

Selon Sturgeon, les doses de rappel du vaccin COVID-19 et les « actes responsables » du public ont eu un « impact positif » sur la propagation du virus.

Ainsi, le principal ministre a détaillé que les restrictions seront levées de manière « progressive » et « prudente », à commencer par la limite de la capacité de 500 personnes autorisée dans les événements en plein air, ce qui permettra, entre autres, la présence de le public aux matchs de football.

Cependant, selon le journal écossais ‘The Herald’, les autorités vont renforcer l’obligation de présenter le certificat de vaccination pour les personnes qui assistent à des événements de masse.

« Notre règle stipulera désormais que les organisateurs de grands événements, d’un millier de personnes ou plus, doivent demander le certificat à au moins 50% des participants, au lieu des 20% actuels, soit au moins un millier de personnes », a-t-il déclaré. Esturgeon expliqué.

Lire aussi:   L'ONU condamne la détention de deux journalistes à Kaboul

« Deuxièmement, à partir de lundi, l’exigence d’un calendrier complet pour la certification de la vaccination inclura la dose de rappel si la deuxième dose a été administrée il y a plus de quatre mois », a-t-il ajouté. Dans le cas des non vaccinés, ils pourront accéder à ce type d’événement s’ils présentent un test de diagnostic rapide avec un résultat négatif récemment réalisé.

Sturgeon a exprimé son espoir que le gouvernement écossais puisse lever le reste des restrictions actuelles – telles que la distance physique dans les hôtels ou la limitation de la capacité entre cent et deux cents personnes dans les événements en salle – à partir du 24 janvier.

Les projections du gouvernement indiquaient qu’il y aurait 50 000 cas quotidiens en Écosse depuis janvier, mais les données actuelles montrent environ 30 000 infections par jour. Bien que Sturgeon ait souligné que l’Écosse « est sur le point de devenir une endémie du COVID-19 », il a souligné que la variante omicron n’est pas moins nocive que les précédentes et cause toujours des maladies graves et des décès. « Ce virus continue d’être une menace importante pour la santé publique », a-t-il averti.

Lire aussi:   Le ministère américain de la Justice poursuit le Texas pour discrimination à l'égard des Latinos et des Afro-Américains dans la nouvelle carte électorale.

PLUS DE 120 000 CAS AU ROYAUME-UNI

D’autre part, le ministère britannique de la Santé a dénombré 120 821 nouvelles infections au COVID-19 ce mardi, tandis que 379 autres personnes sont décédées des suites de la maladie. Ainsi, les totaux sont passés à 14 732 594 infectés et 150 609 décès depuis le début de la pandémie, selon les données officielles.

Le gouvernement du Royaume-Uni a été contraint de réimposer certaines restrictions en raison de l’augmentation des infections et des inquiétudes suscitées par la variante omicron du SRAS-CoV-2. Il a imposé le retour du télétravail ou le caractère obligatoire du certificat de vaccination pour accéder à certaines installations, mesures prévues dans ce que l’administration de Boris Johnson appelle son « Plan B », qu’il a présenté en septembre au cas où la situation empirerait.

L’exécutif de Johnson a confié l’évolution de la situation pandémique dans le pays européen au plan de vaccination contre le COVID-19. En date de ce mardi, 83 pour cent de la population britannique a le calendrier de vaccination complet, tandis que 62,3% ont déjà reçu la troisième dose.

Article précédentFerran Torres peut désormais jouer pour le FC Barcelone
Article suivantAu moins un mort et six blessés après l’explosion d’une bombe dans un bus.