Accueil Dernières minutes Le X-57, l’avion entièrement électrique de la NASA, va décoller dans les...

Le X-57, l’avion entièrement électrique de la NASA, va décoller dans les prochains mois.

0

D’ici quelques mois, le premier avion entièrement électrique X-57 de la NASA, mû exclusivement par des batteries, prendra son envol.

Cet avion léger et expérimental est censé consommer moins d’énergie et produire moins de bruit sur la même distance qu’un avion classique fonctionnant au carburant. L’avion est actuellement préparé pour son premier vol d’essai dans le désert à l’est de Los Angeles. On pense que le X-57 pourrait révolutionner l’avenir du secteur de l’aviation en le transformant en quelque chose d’écologique.

Le X-57 également appelé Maxwell, du nom de James Clerk Maxwell, est conçu sur la base d’un avion quadriplace construit par la société italienne Tecnam.

L’avantage d’utiliser un modèle préexistant est que les données du modèle de référence, alimenté par des moteurs à combustion traditionnels, peuvent être comparées aux données du même modèle alimenté à l’électricité.

Cependant, la NASA devrait partager tous les détails relatifs au X-57, qui est en fait une occasion de pousser la propulsion électrique et la conception des ailes à leurs limites, avec le secteur privé et le monde universitaire, dans le cadre d’un effort industriel plus important visant à construire des voies pour les futurs avions électriques.

Il s’inscrit également dans le cadre de l’effort de 3,7 milliards de dollars consenti par la NASA, dont le budget s’élève à 22 milliards de dollars, pour se concentrer sur les problèmes liés à la Terre, et notamment sur la manière dont les vaisseaux électriques peuvent lutter contre des problèmes croissants tels que la pollution atmosphérique et le réchauffement climatique.

Lire aussi:   Le Santiago Bernabéu accueille la chapelle funéraire de Paco Gento

Selon une étude, les avions sont l’une des sources d’émissions de carbone dont la croissance est la plus rapide aux États-Unis, l’aviation intérieure ayant à elle seule augmenté de 17 % depuis 1990. L’aviation représente près de 10 % de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports en Amérique.

L’objectif du X-57 est donc de montrer qu’il peut surpasser les avions existants en termes d’efficacité, ce qui se traduit par une réduction des coûts d’exploitation et des émissions de carbone. Il convient également de noter que la NASA est soucieuse de devenir « verte », car ses recherches pourraient conduire à des avancées dans le secteur en pleine expansion de l’aviation commerciale, tant aux États-Unis qu’à l’étranger.

Il convient de noter que des milliers de batteries lithium-ion rechargeables sont utilisées pour alimenter les moteurs et les hélices de l’avion. La NASA a collaboré avec la société californienne Electric Power Systems pour concevoir la source d’énergie du X-57, qui utilise des cellules lithium-ion disponibles dans le commerce, semblables à des batteries AAA, pour créer un système d’alimentation léger.

Lire aussi:   TVS Apache RTR 160 et RTR 180 en images : découvrez le design, les caractéristiques et bien d'autres détails.

Une autre caractéristique distinctive est la conception du moteur et des ailes que la NASA appelle LEAP (leading-edge asynchronous propeller technology). Pour les décollages, il y a douze moteurs à haute portance le long du bord d’attaque, et deux plus gros moteurs de 60 kilowatts à l’extrémité des ailes qui entrent en action à l’altitude de croisière et à des vitesses allant jusqu’à 138 mph.

L’énergie électrique est répartie entre de nombreux moteurs intégrés à l’appareil de 3 000 livres, ce qui permet de diviser par cinq l’énergie nécessaire par rapport à un avion à essence de même taille. Il est prévu que cela réduise les temps de vol et les dépenses opérationnelles de 40%.

Alors que plusieurs pays travaillent sur des avions électriques volants, la NASA a partagé avec l’industrie les résultats des succès et des échecs de ses essais au sol afin d’aider le secteur. Aujourd’hui, l’agence américaine et le pilote d’essai Tim Williams attendent avec impatience le premier vol du X-57.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute et les mises à jour en direct de l’IPL 2022 ici.

Article précédentRegardez : Un hélicoptère rebondit et tourne à 270 degrés lors de son atterrissage à Kedarnath ; la DGAC ouvre une enquête.
Article suivantL’ambassadeur américain en Russie admet qu’il serait « impossible d’annuler » à Tolstoï ou à Tchaïkovski