Accueil Dernières minutes L'International Le Texas va poursuivre l’administration Biden pour avoir imposé le vaccin COVID-19...

Le Texas va poursuivre l’administration Biden pour avoir imposé le vaccin COVID-19 à la Garde nationale.

0

Paris, 4 janv. (Cinktank.com) –

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a annoncé mardi qu’il allait poursuivre l’administration du président Joe Biden pour avoir décrété la vaccination obligatoire contre le coronavirus pour les troupes de la Garde nationale de l’État, dans ce qui sera la énième tentative du leader républicain de renverser une autre des mesures imposées par le gouvernement fédéral depuis le début de la pandémie.

Dans une lettre envoyée au général de la Garde nationale du Texas, Tracy R. Norris, M. Abbott a revendiqué « en tant que commandant en chef de l’armée texane » son autorité pour exempter les troupes de la Garde nationale servant dans l’État de recevoir le vaccin.

« J’ai donné l’ordre direct à tous les membres de la Garde nationale du Texas qui relèvent de ma chaîne de commandement de ne punir aucun d’entre eux pour avoir choisi de ne pas recevoir le vaccin contre le coronavirus », indique la lettre de M. Abbott.

Lire aussi:   Les EAU demandent aux Huthis de libérer le bateau intercepté au large des côtes yéménites

« Je ne tolérerai aucune tentative de les obliger à se faire vacciner contre le COVID-19 (…). C’est le gouvernement fédéral qui a mis les Texas Guardsmen dans cette position difficile. En tant que leur commandant en chef, je vais me battre en leur nom » et « poursuivre l’administration Biden » pour ce mandat « inconstitutionnel », a déclaré M. Abbott.

En décembre dernier, M. Abbott a envoyé une autre lettre au secrétaire américain à la défense, Lloyd Austin, pour l’avertir que l’État du Texas n’obligerait pas les troupes de la garde nationale à se faire vacciner contre leur gré, comme l’exige Washington pour tous les membres des forces armées.

Le 24 août, le ministère américain de la défense a imposé la vaccination obligatoire de l’ensemble du personnel militaire des différentes branches de l’armée, donnant à chaque branche le pouvoir de rédiger son propre plan d’action ainsi que des directives et des délais de mise en œuvre.

Début décembre, Austin a rappelé les conséquences pour ceux qui refusaient d’obtempérer, notamment la perte de salaire. À la suite de la première lettre d’Austin, les gouverneurs républicains du Wyoming, de l’Alaska, de l’Iowa, du Mississippi et du Nebraska ont envoyé une lettre commune demandant au secrétaire à la défense de reconsidérer la mesure.

Lire aussi:   L'Ukraine estime la concentration de troupes russes à la frontière à environ 150 000.
Article précédentLe Premier ministre malaisien dément les informations faisant état d’un remaniement ministériel imminent.
Article suivantUn ancien soldat tchèque condamné à plus de 20 ans de prison pour avoir participé au conflit en Ukraine