Accueil Dernières minutes L'International Le syndicat allemand de la police critique la présence d’enfants dans les...

Le syndicat allemand de la police critique la présence d’enfants dans les manifestations contre les restrictions dues à la pandémie

0

Un garçon de quatre ans a été aspergé de poivre lors de violentes manifestations dimanche

Quatre personnes reconnues coupables de comportement violent lors de manifestations

SCHWEINFURT (ALLEMAGNE), 27 (DPA / EP)

Le Syndicat allemand de la police (DPolG) a critiqué ce lundi le fait que des citoyens emmènent leurs enfants à des manifestations contre les restrictions imposées par la pandémie de COVID-19, alors qu’il a « fortement » condamné ces mobilisations.

« Utiliser un enfant comme ‘bouclier’ est un acte d’inhumanité et cela devrait faire l’objet d’une enquête par le Bureau de la protection de la jeunesse », a déclaré Thorsten Grimm, dirigeant syndical du district de Basse-Franconie.

« Il faut se poser la sérieuse question de savoir ce qui motive une mère à emmener son enfant dans une poussette à une concentration de ce type et aussi être en première ligne en essayant de franchir les barrières policières », a-t-elle touché.

Grimm a également qualifié les manifestations appelées « marches » par les opposants aux vaccins et les opposants aux restrictions imposées dans de nombreuses villes allemandes de « développements dangereux ».

« En ce moment, il faut faire très attention à ce que la situation générale ne devienne pas complètement incontrôlable », a prévenu l’agent, pour qui ces « promenades » devraient en réalité être interdites.

Lire aussi:   Le Canada sanctionne plus de 200 personnes pour "complicité" dans la tentative d'annexion de Donetsk et de Lugansk.

Un garçon de quatre ans a été aspergé de poivre lors de violentes manifestations contre les restrictions sur les coronavirus dans la ville de Schweinfurt dimanche et a dû recevoir des soins médicaux après que sa mère a tenté de briser un cordon, a rapporté la police. La femme a été dénoncée pour avoir enfreint le règlement de la manifestation et le Bureau de la protection de la jeunesse a également été informé.

La critique a été rejointe par le leader syndical régional Jürgen Köhnlein. « Malheureusement, cela se produit par pur intérêt et c’est quelque chose de déjà calculé par les parents », a-t-il souligné, avant de souligner qu’à son avis, « cette action irresponsable des tuteurs nécessite l’intervention de l’Office de la jeunesse ». « Les manifestations ne sont pas un environnement pour les enfants », a-t-il déclaré.

Dans le même temps, un tribunal allemand a condamné lundi quatre personnes à diverses peines pour comportement violent lors des manifestations en question lors de procès rapides organisés après que huit policiers et plusieurs manifestants aient été blessés lors des marches de dimanche.

Lire aussi:   Le Congrès de Floride approuve la suppression du statut spécial d'autonomie de Walt Disney.

Plus précisément, une femme a été condamnée à six mois de probation pour avoir résisté à son arrestation et agressé des policiers, selon le tribunal de district de Schweinfurt. Le tribunal a également infligé des peines de 12 et huit mois de probation à deux hommes pour résistance, voies de fait et tentative de coups et blessures. Un autre homme a été condamné à une amende de 1 600 euros pour avoir résisté à son arrestation et insulté la police.

Article précédentLa Royal Society annonce dix résultats positifs dans COVID
Article suivantDes militants protestent en Corée du Sud contre la grâce présidentielle accordée à l’ex-présidente Park Geun Hye.