Accueil Dernières minutes Le site web du ministère brésilien de la santé est piraté, les...

Le site web du ministère brésilien de la santé est piraté, les données relatives aux vaccinations sont visées

0

BRASILIA:Le ministère brésilien de la santé a déclaré que son site web avait été touché vendredi par une attaque de pirates informatiques qui a mis hors service plusieurs systèmes, dont un contenant des informations sur le programme national de vaccination et un autre utilisé pour délivrer des certificats de vaccination numériques.

Le gouvernement a reporté d’une semaine la mise en œuvre de nouvelles exigences sanitaires pour les voyageurs arrivant au Brésil en raison de l’attaque.

« Le ministère de la Santé rapporte qu’il a subi, aux premières heures de vendredi, un incident qui a temporairement compromis certains de ses systèmes (…) qui sont actuellement indisponibles », a-t-il indiqué dans un communiqué.

La police a déclaré qu’elle enquêtait sur cette attaque.

Les pirates présumés, qui se font appeler « Lapsus$ Group », ont publié un message sur le site web indiquant que des données internes avaient été copiées et effacées. « Contactez nous si vous voulez récupérer les données », disait-il, dans une apparente attaque par ransomware.

Lire aussi:   Quelles sont les principales causes d'un accident vasculaire cérébral ? Recherchez ces symptômes

En vertu des mesures décidées mardi https://www.reuters.com/world/americas/bolsonaro-dismisses-vaccination-requirement-entry-into-brazil-2021-12-07 après que le président Jair Bolsonaro se soit opposé à l’utilisation d’un passeport vaccinal, les voyageurs non vaccinés arrivant au Brésil devront être mis en quarantaine pendant cinq jours et subir un test de dépistage du COVID-19.

L’obligation devait commencer samedi, mais le gouvernement a déclaré qu’elle serait reportée d’une semaine car les données relatives à la vaccination n’étaient pas accessibles en ligne après l’attaque.

Les formulaires de traçage du COVID-19 pour les passagers des compagnies aériennes à l’arrivée étaient toujours disponibles sur le site Internet de l’organisme de réglementation sanitaire Anvisa, qui n’a pas été visé.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute et les nouvelles sur le coronavirus ici.

Article précédentTebas : « Il peut y avoir un risque, mais nous ne craignons pas qu’ils rompent l’accord avec CVC ».
Article suivantJake Paul a défié Tiger Woods en combat.