Accueil Dernières minutes L'International Le Sénat de Floride approuve le retrait du régime fiscal spécial de...

Le Sénat de Floride approuve le retrait du régime fiscal spécial de Disney

0

Paris, 20 avr. (Cinktank.com) –

Le Sénat de Floride a approuvé mercredi le retrait à Walt Disney du régime fiscal spécial qui, pendant des décennies, a contrôlé quelque 25 000 acres (plus de 10 100 hectares) dans le comté d’Orlando où se trouvent le parc à thème et les installations de la société.

Par un vote de 23-16, le Sénat contrôlé par les républicains a approuvé le projet de loi que le gouverneur Ron DeSantis avait appelé de ses vœux un jour plus tôt. Il appartiendra maintenant à la Chambre des représentants de voter le retrait de ce statut spécial, accordé à Disney en 1967 et qui a permis à la société d’économiser des centaines de millions de dollars en impôts.

La décision de DeSantis de demander au Congrès de mettre fin au Reedy Creek Improvement District est considérée par les démocrates et les républicains comme une sorte de vengeance contre l’entreprise pour ses critiques de la loi interdisant de parler de diversité sexuelle dans les écoles primaires de Floride.

Lire aussi:   Selon le ministère russe des Affaires étrangères, les États-Unis construisent des alliances pour se préparer aux conflits futurs

Grâce au Reedy Creek Improvement District (district d’amélioration de Reedy Creek), situé aux frontières d’Orange et d’Osceola, Disney, dans une sorte d’autogestion, a été autorisé à être responsable de l’établissement et du maintien des services municipaux, ainsi que des services d’urgence, et non les contribuables de ces deux comtés.

DeSantis, qui avait indiqué ces dernières semaines, sans mentionner Disney, qu’il ne soutenait pas les privilèges juste parce qu’une entreprise est puissante », a confirmé ce mardi qu’il avait demandé au Congrès de voter sur l’opportunité de mettre fin à tous ces districts spéciaux qui ont été promulgués avant 1968, « y compris le Reedy Creek Improvement District ».

Article précédentLe Mexique confirme plus de 2 500 homicides en mars, le mois le plus violent depuis le début de l’année.
Article suivantLes États-Unis annoncent une nouvelle série de sanctions contre des entreprises et des oligarques russes favorables à Poutine.