Accueil Dernières minutes L'International Le Sénat américain confirme Ketanji Brown Jackson comme nouvelle juge de la...

Le Sénat américain confirme Ketanji Brown Jackson comme nouvelle juge de la Cour suprême, première femme noire

0

Paris, 7 avr. (Cinktank.com) –

La juge Ketanji Brown Jackson sera la première femme noire à siéger à la Cour suprême des États-Unis, après que le Sénat l’a approuvée jeudi lors d’un vote qui a mis fin à dix semaines de débat.

Mme Jackson, 51 ans, sera la sixième femme et la troisième personne de race noire à devenir juge à la Cour suprême des États-Unis à la suite de la confirmation par le Sénat, qui a obtenu 53 voix pour – 50 de la majorité démocrate, dont trois républicaines – celles de Susan Collins, Lisa Murkowski et Mitt Romney – et 47 contre.

La nouvelle juge de la Cour suprême sera la quatrième sur la liste actuelle, mais elle ne prêtera pas serment avant juin ou juillet de cette année, date à laquelle le juge Stephen Breyer doit quitter ses fonctions. Sa nomination ne brisera pas l’équilibre conservateur actuel de six contre trois au sein de la Cour, rapporte NBC.

Lire aussi:   La Cour suprême d'Irak confirme l'annulation de la candidature de Hoshiar Zebari à la présidence irakienne.

« C’est un jour merveilleux, un jour joyeux, un jour inspirant pour le Sénat, pour la Cour suprême et pour l’Amérique », a célébré Chuck Schumer, chef de la majorité au Sénat, qui a qualifié l’élection du « brillant » Jackson de « l’un des grands moments de l’histoire » du pays.

Pour sa part, le chef de la minorité républicaine, Mitch McConnell, ainsi que la majorité de ses collègues du parti, ont utilisé les peines supposément clémentes qu’il a prononcées dans des affaires d’exploitation d’enfants lorsqu’il était juge de première instance comme principal argument contre Jackson.

L’approbation de M. Jackson par le Sénat est présumée être une victoire politique pour son principal partisan, le président américain Joe Biden, qui a vu sa cote de popularité chuter alors que l’inflation élevée fait grimper le coût de la vie à six mois à peine des élections législatives.

Article précédentL’UEFA plafonne la masse salariale des clubs à 70 % de leurs revenus
Article suivantXavi : « Nous sommes satisfaits du résultat ».