Accueil Dernières minutes L'International Le Royaume-Uni signale moins de 100 000 nouvelles infections au COVID-19 pour...

Le Royaume-Uni signale moins de 100 000 nouvelles infections au COVID-19 pour la première fois en près d’un mois

0

Paris :, 14 janv. (Cinktank.com) –

Les autorités sanitaires du Royaume-Uni ont enregistré ce vendredi 99 652 nouvelles infections au COVID-19, un chiffre inférieur à 100 000 positifs pour la première fois depuis le 21 décembre, quand un peu plus de 89 000 avaient été enregistrés.

De plus, le ministère britannique de la Santé a signalé le décès de 270 autres personnes à cause de la maladie, de sorte que le total est passé à 15 066 395 personnes infectées et 151 612 décès depuis le début de la pandémie.

Après quelques semaines plongées dans une hausse significative des infections, les cas quotidiens au Royaume-Uni commencent à consolider une tendance à la baisse. Le gouvernement britannique a été contraint de réimposer certaines restrictions en raison de l’augmentation des infections et des inquiétudes soulevées par la variante omicron du SRAS-CoV-2.

L’exécutif de Boris Johnson a confié l’évolution de la situation pandémique dans le pays européen au plan de vaccination contre le COVID-19. Jusqu’à ce vendredi, 83,2% de la population britannique a le calendrier de vaccination complet, tandis que 62,9% ont déjà reçu la troisième dose.

Ce même vendredi, l’Ecosse a franchi la barre des 10 000 décès dus au COVID-19 -il y en a actuellement 10 038–, après avoir enregistré 41 décès au cours des dernières 24 heures. Selon les données du gouvernement local, 9 910 autres positifs ont été confirmés au cours de la journée.

Lire aussi:   Les États-Unis prolongent l'état d'urgence national au sujet du Soudan du Sud

Pour sa part, le ministre en chef du Pays de Galles, Mark Drakeford, a annoncé que son administration supprimera la plupart des restrictions actuellement en place au cours des deux prochaines semaines si les nouvelles infections au COVID-19 continuent de diminuer.

Selon Drakeford, les cas liés à la variante omicron du SRAS-CoV-2 ont « rapidement » diminué, de sorte que les limitations pourraient être « progressivement » assouplies. En outre, il a souligné le succès de la campagne de vaccination par dose de rappel, que 1,8 million de Gallois ont déjà reçue.

Selon la « feuille de route » de Drakeford, les autorités permettront déjà de faire passer la capacité des événements en plein air de 50 personnes actuellement à 500.

Vendredi prochain, les fans seront autorisés à reprendre les événements sportifs, tandis que le dernier vendredi de janvier, ils pourront rouvrir les discothèques et l’industrie hôtelière pourra à nouveau fonctionner normalement. Le certificat de vaccination continuera d’être nécessaire pour assister à des événements massifs, cinémas, discothèques ou théâtres. Le même vendredi, le télétravail ne sera pas non plus une obligation, selon la BBC.

Lire aussi:   Le Venezuela rejette la décision de justice britannique car elle « l'empêche » de récupérer ses réserves internationales
Article précédentDécoction au lait de curcuma, Remèdes maison pour se débarrasser des maux de gorge, douleurs en hiver
Article suivantLa Chine dément les accusations de « génocide » contre la minorité ouïgoure du Xinjiang