Accueil Dernières minutes L'International Le Royaume-Uni enregistre à nouveau un record d’infections au COVID-19 en pleine...

Le Royaume-Uni enregistre à nouveau un record d’infections au COVID-19 en pleine escalade des infections

0

Paris :, 29 déc. (Cinktank.com) –

Le ministère britannique de la Santé a notifié 183 037 nouveaux cas de COVID-19 ce mercredi, un chiffre qui constitue un nouveau record dans le pays, plongé dans une importante escalade des infections depuis quelques jours.

Au cours des sept derniers jours, 914 723 personnes ont été testées positives pour COVID-19 au Royaume-Uni, un solde qui comprend cinq jours de données d’Irlande du Nord, après un décalage dans la notification des infections en raison des vacances de Noël.

Ainsi, le nombre mondial pour le Royaume-Uni est passé à 12 559 926 infectés depuis le début de la pandémie, tandis qu’un total de 148 089 personnes sont décédées du COVID-19, 57 de plus que dans le bilan précédent.

D’autre part, le directeur médical adjoint du Pays de Galles, Chris Jones, a rapporté au cours de la journée que la variante omicron du SRAS-CoV-2 est déjà la variante dominante dans la région, après que les autorités ont vérifié 12 000 cas de mutation au cours de Noël, selon la BBC.

Pendant ce temps, le Premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, a demandé aux citoyens d’administrer la dose de rappel du vaccin contre le COVID-19 et de profiter des vacances du Nouvel An « avec prudence ».

Lire aussi:   Le Royaume-Uni signale moins de 100 000 nouvelles infections au COVID-19 pour la première fois en près d'un mois

Malgré la situation, le gouvernement britannique a garanti qu’il n’imposerait pas de nouvelles restrictions avant 2022, bien que le ministre de la Santé Sajid Javid ait demandé à la population « d’être prudente » si elle se rend aux fêtes du Nouvel An.

Le gouvernement du Royaume-Uni a été contraint de réimposer certaines restrictions en raison de l’augmentation des infections et des inquiétudes suscitées par la variante omicron du SRAS-CoV-2. Elle a imposé le retour du télétravail ou le caractère obligatoire du certificat de vaccination pour accéder à certaines installations, mesures prévues dans ce que l’administration Johnson appelle son « Plan B », qu’elle a présenté en septembre au cas où la situation empirerait.

L’exécutif de Johnson a confié l’évolution de la situation pandémique dans le pays européen au plan de vaccination contre le COVID-19. Depuis ce mercredi, 82,3% de la population britannique a le calendrier vaccinal complet, tandis que 57,5% ont déjà reçu la troisième dose.

Article précédentLancement du téléphone économique Tecno Spark Go 2022 : prix, spécifications et plus, en photos
Article suivantSans Dominic Thiem, la porte est ouverte pour la France dans l’ATP Cup 2022.