Accueil Dernières minutes L'International Le Royaume-Uni déploie l’armée dans les hôpitaux de Londres pour lutter contre...

Le Royaume-Uni déploie l’armée dans les hôpitaux de Londres pour lutter contre la variante omicron du coronavirus

0

Paris :, 7 (Cinktank.com)

Les autorités sanitaires du Royaume-Uni ont confirmé ce vendredi que l’armée avait déployé des troupes dans la capitale, Londres, pour aider les hôpitaux à faire face à l’avancée de la variante omicron du coronavirus, dont de nombreux agents de santé ont été infectés.

Au total, quelque 200 membres du personnel de l’armée ont été déployés à l’heure actuelle, dont 40 médecins qui aideront les agents de santé à faire face à la situation dans les hôpitaux de la ville. Les autres seront en charge des revenus, des fournitures et d’autres types de problèmes bureaucratiques, comme l’a rapporté le ministère de la Défense dans un communiqué.

Certains d’entre eux ont commencé à travailler ce vendredi et devraient continuer à être déployés jusqu’à fin janvier. L’annonce intervient deux jours après que le Premier ministre Boris Johnson a déclaré qu’il s’attend à ce que le Royaume-Uni « sorte » de la vague actuelle d’infections sans avoir besoin de restrictions supplémentaires.

Lire aussi:   Le HCR est « choqué » par la mort d'au moins 31 personnes dans différents naufrages en mer Égée

Cependant, il a admis que la santé est « temporairement dépassée » en raison de l’apparition de la nouvelle variante. Les syndicats, bien qu’ils aient salué l’aide, ont exhorté à renforcer la sécurité sociale britannique.

Des milliers d’agents de santé ont cessé de travailler en raison d’infections au COVID-19, ce qui a entraîné une forte baisse du nombre de travailleurs dans les hôpitaux et les centres de santé.

Les autorités n’excluent pas que le déploiement de l’armée soit également nécessaire dans d’autres régions du pays. Jeudi, le Royaume-Uni a signalé 179 756 cas. Les chiffres montrent qu’au cours de la semaine dernière, le pays a vérifié plus d’un million d’infections, soit 29% de plus que la semaine précédente. Dans la région d’Angleterre, il y a 17 988 personnes hospitalisées, 15 659 de plus que la veille.

PRESQUE 180 000 NOUVEAUX CONTAGES

Pendant ce temps, le ministère britannique de la Santé a signalé 178 250 autres cas de COVID-19, contre plus de 179 750 la veille, et 229 autres décès dus à la maladie. Ainsi, selon les chiffres officiels, un total de 14 193 228 personnes ont contracté la maladie depuis le début de la pandémie, qui a causé la mort de 149 744 personnes.

Lire aussi:   La Russie annonce un soutien militaire au Tadjikistan pour contrôler sa frontière avec l'Afghanistan

Pour sa part, 82,8% de la population britannique a le schéma de vaccination complet. 61 pour cent ont également reçu la dose de rappel.

Article précédentLe Canada et la Russie s’affrontent pour une place en finale de la Coupe ATP
Article suivantLa Chine soutient le président kazakh après la répression des manifestations.