Accueil Dernières minutes L'International Le représentant de l’ONU en Afghanistan rencontre les talibans au sujet des...

Le représentant de l’ONU en Afghanistan rencontre les talibans au sujet des personnes disparues.

0

Paris :, 7 févr. (Cinktank.com) –

La chef de la Mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA), Deborah Lyons, a rencontré un haut dirigeant taliban à Kaboul dimanche pour lui faire part de l’inquiétude croissante de la communauté internationale concernant le bien-être des femmes activistes « disparues ».

« Deborah Lyons a rencontré le député Abdul Kabir aujourd’hui pour lui faire part de sa profonde préoccupation pour le bien-être des militantes « disparues ». Kabir a promis de chercher des réponses. Nous vous en remercions et attendons avec impatience une mise à jour. Le soutien mondial à l’Afghanistan s’érode si les droits de tous les Afghans ne sont pas respectés », a déclaré la MANUA dans un message publié sur son compte Twitter.

On ignore actuellement où se trouvent au moins sept femmes afghanes, ce qui a attiré l’attention de la communauté internationale.

Par ailleurs, dans un message sur le réseau social, l’envoyé spécial de l’Union européenne pour l’Afghanistan, Tomas Niklasson, a condamné les « arrestations arbitraires de citoyens et les disparitions » qui contredisent les « engagements déclarés des talibans à respecter les droits de l’homme ».

Une porte-parole du Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Ravina Shamdasani, a dénoncé mardi 1er février le « climat de peur et d’incertitude » qui persiste en Afghanistan et s’est inquiétée de ce qui semble être « une série d’arrestations et de détentions arbitraires » ainsi que des abus généralisés contre la société civile et, en particulier, contre les militants, les journalistes et les fonctionnaires de l’administration destituée en août.

Lire aussi:   Un militant arrêté à Hong Kong peu avant le début de la manifestation contre les Jeux olympiques

L’ONG Human Rights Watch (HRW) a constaté fin janvier la régression des droits fondamentaux des femmes en Afghanistan suite à l’arrivée du régime taliban au gouvernement du pays en août 2021.

Les talibans cherchent à obtenir une certaine légitimité de la part de la communauté internationale, car aucun gouvernement étranger n’a reconnu le groupe depuis qu’il a pris le pouvoir.

Article précédentL’aéroport de Delhi se dote d’un nouveau terminal pour les arrivées intérieures, la capacité de transport de passagers est désormais doublée
Article suivantTout ce que nous savons sur la série Samsung Galaxy S22 avant son lancement le 9 février