Accueil Dernières minutes L'International Le rapporteur de l’ONU dénonce l’impact des « sanctions unilatérales illégales » contre l’Iran...

Le rapporteur de l’ONU dénonce l’impact des « sanctions unilatérales illégales » contre l’Iran et appelle à leur suppression.

0

Paris, 19 mai (Cinktank.com) –

Un rapporteur des Nations unies a dénoncé l’impact des « sanctions unilatérales illégales » imposées à l’Iran, principalement par les États-Unis, et a appelé tous les pays à les retirer en raison de leur grand impact sur la situation dans le pays asiatique.

« Je rappelle aux États-Unis qu’aucune bonne intention ne justifie la violation des droits de l’homme. J’appelle les États qui ont gelé les fonds de la Banque centrale d’Iran à les débloquer immédiatement sur la base du droit international et des préoccupations humanitaires », a déclaré Alena Douhan, rapporteur des Nations unies sur les mesures coercitives unilatérales.

Mme Douhan a déclaré lors d’une conférence de presse dans la capitale iranienne, Téhéran, au dernier jour de sa visite dans le pays, que « l’Iran fait l’objet de sanctions unilatérales depuis longtemps ». « Les États-Unis ont imposé des sanctions économiques et commerciales à l’Iran depuis les années 1970. Ils ont été agrandis dans les années 2000 », a-t-il rappelé.

Lire aussi:   La Turquie dit que Moscou organisera une première réunion avec l'Arménie pour tenter de normaliser les relations

« La plupart des entreprises internationales étrangères ont quitté l’Iran », a-t-il déploré, avant d’ajouter que le total des avoirs gelés est estimé à 120 milliards de dollars (environ 114,35 milliards d’euros). « Je dois mentionner que les sanctions ont affecté la situation universitaire et sportive ainsi que les secteurs à faibles revenus en Iran », a-t-il fait valoir.

À cet égard, il a souligné que « l’application de sanctions extraterritoriales contre des entreprises iraniennes ou des entreprises qui travaillent avec l’Iran ou paient l’Iran en dollars est illégale, selon le droit international », comme le rapporte le quotidien iranien « The Tehran Times ». « J’appelle les pays qui ont mis en place des sanctions, en particulier les États-Unis, à abandonner les sanctions unilatérales illégales », a-t-il réitéré.

« Ma recommandation finale aux États qui appliquent des sanctions est qu’ils respectent la situation des droits de l’homme en Iran et se conforment au droit international », a souligné M. Douhan, qui, au cours de sa visite de douze jours, a rencontré de hauts responsables iraniens et des organisations de la société civile.

Lire aussi:   Sherman rencontre le Comité politique et de sécurité de l'UE un jour avant le Conseil OTAN-Russie

Les autorités iraniennes ont demandé à plusieurs reprises la levée des sanctions et ont souligné qu’il s’agissait de l’une des principales exigences pour la réactivation de l’accord nucléaire de 2015, dans le cadre des pourparlers qui se déroulent dans la capitale autrichienne, Vienne, et qui sont toujours en cours.

L’Iran a annoncé le retrait de ses engagements sur plusieurs points de l’accord après que les États-Unis se sont retirés unilatéralement du pacte en 2018, bien que les responsables iraniens aient fait valoir que ces mesures peuvent être annulées si les États-Unis retirent les sanctions et reviennent à l’accord.

Article précédentFrance, nouveau centre de performance pour les golfeurs
Article suivantJon Rahm : « Avec la nouvelle chaussure, je suis super heureux ».