Accueil Dernières minutes L'International Le président israélien arrive en Turquie pour sa première visite depuis 2007

Le président israélien arrive en Turquie pour sa première visite depuis 2007

0

Paris :, 9 mars. (Cinktank.com) –

Le président israélien Isaac Herzog est arrivé en Turquie mercredi. Il s’agit de la première visite d’un chef d’État israélien dans ce pays depuis 2007, alors que les deux gouvernements s’efforcent d’améliorer leurs relations diplomatiques.

Avant d’embarquer dans son avion, M. Herzog a souligné qu’il espérait « approfondir le dialogue établi » depuis son entrée en fonction. « Les ponts et les liens avec la Turquie sont dans l’intérêt d’Israël et de la région ». « J’espère que cette visite conduira à un dialogue plus profond entre Israël et la Turquie », a-t-il ajouté dans un message sur son compte Twitter.

Ainsi, le bureau du président israélien a reconnu que « les relations avec la Turquie ont connu des hauts et des bas au cours des dernières années ». « Nous ne serons pas d’accord sur tout, mais nous essaierons de relancer les relations », a déclaré Herzog dans une déclaration, comme le rapporte le Times of Israel.

Lire aussi:   Lavrov considère qu'un accord avec les États-Unis et l'OTAN sur l'Ukraine est possible si "les propositions de la Russie sont entendues"

« J’espère qu’après ma visite, un processus de dialogue profond et sérieux avec la Turquie s’engagera à plusieurs niveaux. Nous verrons des progrès avec des relations positives et des résultats », a-t-il déclaré, avant de souligner que son voyage avait été coordonné avec le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères, Naftali Bennett et Yair Lapid, respectivement.

Les relations entre les deux pays ont été rompues après la mort de dix militants lors du raid de 2010 contre le navire « Mavi Marmara », qui faisait partie de la « flottille de la liberté » et tentait de contourner le blocus imposé à la bande de Gaza.

Bien que les deux pays aient conclu un accord en 2016 pour rétablir leurs relations, les liens n’ont pas été entièrement restaurés et ils ont même expulsé leurs ambassadeurs en 2018 en raison de la répression par les forces de sécurité israéliennes de milliers de manifestants palestiniens dans la bande de Gaza.

Lire aussi:   L'Iran et l'AIEA parviennent à un accord pour remplacer les caméras de surveillance de l'installation de Karaj

Toutefois, ces derniers mois, un rapprochement s’est concrétisé à la mi-janvier par une conversation téléphonique entre les ministres des affaires étrangères de la Turquie et d’Israël, Mevlut Cavusoglu et Yair Lapid, respectivement, leur première en treize ans.

Article précédentLe corridor humanitaire de Soumy sera agrandi pour accueillir les réfugiés ukrainiens à Poltava
Article suivantLes États-Unis ne voient pas « durable » la proposition polonaise de céder des avions de combat en les transférant à l’Allemagne