Accueil Dernières minutes L'International Le président chinois qualifie la situation en Ukraine de « préoccupante » et appelle...

Le président chinois qualifie la situation en Ukraine de « préoccupante » et appelle au dialogue entre les deux parties

0

Le président chinois Xi Jinping.

Le président chinois Xi Jinping. – Bob Martin pour Ois/PA Media/dpa

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine.

Le président chinois Xi Jinping a qualifié mardi de « préoccupante » la situation en Ukraine, plus de dix jours après le déclenchement du conflit dans ce pays européen, et a appelé au dialogue entre les parties.

Il l’a fait lors d’un appel vidéo avec le chancelier allemand Olaf Scholz et le président français Emmanuel Macron, dans le cadre des efforts visant à faire avancer les démarches diplomatiques pour mettre fin au conflit. Au cours de la conversation, Xi a également assuré que Pékin était « profondément bouleversé » par le déclenchement d’une autre guerre sur le continent européen.

Selon l’agence de presse officielle chinoise Xinhua, il a appelé à soutenir les pourparlers de paix entre la Russie et l’Ukraine et a souligné la nécessité d’encourager les deux parties « à maintenir l’élan des négociations, à surmonter les difficultés, à poursuivre le dialogue et à obtenir des résultats pacifiques ».

Scholz a détaillé sur son compte Twitter que Xi lui a dit, ainsi qu’à Macron, que la Chine soutient « tous les efforts diplomatiques » pour résoudre le conflit. Il a également exigé la création de couloirs humanitaires dans les zones de combat.

Selon un communiqué publié par l’Elysée, Xi a rappelé l’importance des principes de souveraineté et d’intégrité territoriale et a soutenu les efforts de la France et de l’Allemagne pour parvenir à un cessez-le-feu et la nécessité de garantir l’accès de la population à l’aide humanitaire fournie par les Nations unies. À cet égard, Macron et Scholz ont discuté avec le dirigeant chinois des efforts en cours pour résoudre la situation, y compris le rôle des sanctions.

Lire aussi:   Israël annonce la mort de trois miliciens palestiniens présumés dans une opération en Cisjordanie.

Macron et Scholz ont souligné les « conséquences dramatiques » de l’agression de la Russie en Ukraine, en particulier le nombre croissant de victimes civiles et de réfugiés.

Les trois dirigeants, qui ont également évoqué l’accord sur le nucléaire iranien, ont discuté des relations entre l’Union européenne (UE) et la Chine et ont exprimé « le même désir » de construire un « agenda positif » tout en abordant des questions « difficiles » par le biais d’un dialogue « approfondi » avec les institutions européennes. Enfin, ils ont convenu de maintenir des « contacts étroits » sur le conflit en Ukraine.

Plus tôt dans la journée, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a réaffirmé lors d’une conférence de presse que la Chine « soutient et encourage » les efforts diplomatiques visant à résoudre le conflit « pacifiquement ».

Dans le même temps, il a déclaré que Pékin était « disposé » à « continuer à jouer un rôle constructif dans la promotion des pourparlers de paix et à mener la médiation nécessaire avec la communauté internationale lorsque cela est nécessaire ».

Lire aussi:   L'UE-27 adopte des sanctions contre Poutine et l'économie russe pour l'invasion de l'Ukraine

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a déclaré lundi que la Chine soutenait la Russie en tant que « partenaire stratégique ». Jusqu’à présent, Pékin n’a pas condamné l’invasion de la Russie et s’est abstenu de voter sur la question aux Nations unies.

Les experts internationaux ont expliqué que le soutien de la Chine à la Russie l’exclut de la médiation car elle n’est pas neutre. Les analystes chinois ont également rejeté un tel rôle, affirmant que l’Occident ne fait pas confiance à la Chine et qu’il devrait d’abord mettre fin à ses « campagnes nuisibles » contre le pays.

Article précédentBorrell avance que l’UE approuvera un cadre pour sanctionner les acteurs responsables de la désinformation
Article suivantLes États-Unis classent Tauhid al-Jihad, qui opère principalement en Syrie, parmi les organisations terroristes.