Accueil Dernières minutes L'International Le Premier ministre palestinien appelle l’UA à retirer à Israël son statut...

Le Premier ministre palestinien appelle l’UA à retirer à Israël son statut d’État observateur

0

Paris :, 5 févr. (Cinktank.com) –

Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohamed Shtayé, a demandé samedi à la Commission de l’Union africaine de retirer Israël de l’organisation en tant qu’État observateur, pour le punir de ses « violations des droits de l’homme ».

« Nous demandons le retrait et le rejet de l’accréditation d’Israël en tant que membre observateur de l’Union africaine », a dénoncé Shtayé lors du sommet de l’organisation qui se tient cette semaine à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne.

« Nous pensons que la décision d’accorder à Israël le statut d’observateur au sein de l’Union africaine n’est pas la récompense qu’il mérite », a ajouté le Premier ministre, qui estime que cette décision encourage l’État israélien à « continuer à violer les pactes et accords internationaux et les conventions signées ».

« Israël ne devrait pas être récompensé pour avoir tué, torturé, placé en détention administrative, infligé des blessures graves, privé des libertés ou persécuté des citoyens palestiniens innocents, ni pour avoir construit des colonies en Cisjordanie, où vivent plus de 700 000 colons, ni pour avoir annexé Jérusalem-Est », a ajouté le Premier ministre.

L’État hébreu s’est vu accorder le statut d’observateur l’année dernière, une décision que le président de la Commission de l’Union africaine, Musa Faki Mahamat, a défendue malgré les plaintes de pays comme l’Afrique du Sud et l’Algérie, qui ont dénoncé la présence d’Israël comme une attaque contre les Palestiniens, entachée de vices de procédure.

Lire aussi:   Plusieurs personnes blessées dans un attentat à la bombe contre un couvent orthodoxe près de Moscou

En réponse, Mahamat « tient à rappeler que la décision relève de sa compétence et qu’aucun processus préliminaire n’est nécessaire », comme le demandaient les États opposés à la décision, « prise sur la base de la reconnaissance d’Israël et compte tenu du rétablissement de ses relations diplomatiques avec deux tiers des États membres de l’Union africaine ».

Article précédentLa Russie assure que l’Europe a consommé 85% du gaz qu’elle a accumulé en été
Article suivantLe Cameroun termine troisième de « sa » Coupe d’Afrique après avoir battu le Burkina Faso, nouveau venu dans la compétition.