Accueil Dernières minutes L'International Le premier ministre pakistanais appelle tous ses partisans à une démonstration de...

Le premier ministre pakistanais appelle tous ses partisans à une démonstration de force contre la motion de censure.

0

Paris :, Mar. 27. (Cinktank.com) –

Le Premier ministre pakistanais Imran Jan a appelé tous les partisans et sympathisants de son parti, le Pakistan Justice Movement (Pakistan Tehreek e Insaf ou PTI), à faire une démonstration de force dans les rues d’Islamabad dimanche contre la motion de défiance qui pourrait être déposée lundi par la grande coalition d’opposition du pays.

Le Mouvement démocratique pakistanais (PDM) a déjà lancé sa propre manifestation à Islambad pour demander la destitution du premier ministre – qu’il accuse de corruption et d’agir au service de la puissante armée du pays – au milieu d’un déploiement policier extraordinaire, signe de l’énorme tension politique que connaît actuellement le pays.

Dans ce contexte, M. Jan a appelé à une « marée rouge et verte », les couleurs de son parti, dans ce qu’il a décrit comme « une bataille pour l’avenir du Pakistan ». « J’ai juste peur que quelqu’un ne vienne pas aujourd’hui car, si Dieu le veut, nous allons entrer dans l’histoire de ce pays », a-t-il déclaré dans des propos rapportés par le quotidien Dawn.

Lire aussi:   Le volcan Semeru en Indonésie entre à nouveau en éruption

La marche des partisans du Premier ministre a également été conçue comme un grand spectacle d’information qui réunira dans la capitale des journalistes de près de 50 médias du monde entier. « Le monde entier suivra ce rassemblement historique à travers les yeux des médias », a déclaré le ministre de l’Information, Fawad Ahmed Chaudhry.

Pendant ce temps, le ministre de l’Intérieur, Shaykh Rashid, a averti l’opposition de ne pas tenter d’alimenter des troubles dans la capitale et a prévenu les détracteurs du premier ministre, citant le passé sportif du président en tant que star du cricket, qu’il « jouera jusqu’à la dernière balle » sur la motion de défiance.

Pendant ce temps, la grande marche de l’alliance de l’opposition se rassemble sur la route de Srinagar, tandis que le chef de l’un de ses partis les plus importants, la Ligue musulmane du Pakistan-Nawaz (PML-N), Maryam Nawaz, ainsi que le chef de l’opposition dans la province du Pendjab, Hamza Shehbaz, s’alignent déjà sur la route vers la capitale à la tête d’une foule qu’ils décrivent comme « le dernier clou du cercueil du gouvernement ».

Lire aussi:   La Grèce récupère les masques d'extérieur et annule les grandes célébrations

« Le gouvernement d’Imran Khan a disparu. Maintenant, c’est à notre tour de dire au revoir », a déclaré Nawaz à Geo TV quelques heures avant l’arrivée de leur marche dans la capitale.

Article précédentEdoardo Molinari est septième au Qatar Masters
Article suivantTiger Woods, la rivalité avec Phil Mickelson