Accueil Dernières minutes L'International Le Premier ministre israélien affirme que le pays « surmontera » la « vague d’attaques...

Le Premier ministre israélien affirme que le pays « surmontera » la « vague d’attaques terroristes ».

0

Israël mobilise 300 réservistes de la police des frontières à la suite des dernières attaques.

Paris :, 1er avr. (Cinktank.com) –

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré vendredi que le pays « surmontera » la « vague d’attaques terroristes » et a souligné que les autorités « travaillent pour y parvenir le plus rapidement possible ».

« Israël connaît une série d’attaques terroristes graves », a-t-il déclaré dans une série de messages sur le site de réseautage social Twitter. « Israël a connu des vagues d’attaques terroristes, comme pendant la deuxième Intifada, qui a duré plusieurs années, ou la vague d’attaques à l’arme blanche de 2016, où 47 Israéliens ont été tués », a-t-il ajouté.

« Nous en viendrons à bout cette fois encore », a souligné M. Bennett, notant que les autorités « ont mené une série d’actions contre ceux qui soutenaient auparavant l’État islamique ou sont des membres actifs du groupe, mais aussi contre des membres d’autres organisations ».

Il a souligné que des militaires et des policiers ont été déployés « dans tout le pays » et qu’un fonds budgétaire a été approuvé pour créer la Brigade frontalière, tandis que des progrès sont réalisés pour « accélérer les actions de saisie d’armes illégales au sein de la société arabe ».

« Les citoyens arabes d’Israël, pour la plupart, demandent au pays de saisir ces armes », a-t-il fait valoir, tout en appelant à la coopération des citoyens pour faire face à l’insécurité. « Frères et sœurs, nos ennemis tentent depuis des années de nous briser par le terrorisme. Ils ne réussiront pas. Nous ne bougerons pas d’ici, quoi qu’il en coûte », a-t-il conclu.

Lire aussi:   Les chaînes de télévision européennes commencent à suspendre leurs émissions depuis leurs studios en Russie

Dans le même temps, le gouvernement israélien a appelé vendredi 300 réservistes de la police des frontières à la suite d’attaques perpétrées dans le pays ces derniers jours et d’un regain de tension en Cisjordanie.

Le ministre israélien de la Défense, Benjamin Gantz, a indiqué qu’un total de trois compagnies de réservistes de la police paramilitaire seront mobilisées, s’ajoutant au renforcement récemment annoncé de près de 1 000 soldats, selon le Times of Israel.

Bennett lui-même a déclaré tard mardi que le pays est « confronté à une vague de terrorisme arabe » après une attaque armée à Bnei Brak qui a fait au moins cinq morts.

Cette attaque fait suite à la mort de quatre personnes, le 22 mars, lors d’un délit de fuite intentionnel suivi d’une attaque à l’arme blanche dans la ville de Bersheeba, dans le sud du pays, et à la mort par balle de deux policiers, dimanche, à Hadera. Ces attaques ont été revendiquées par l’État islamique.

Lire aussi:   L'Allemagne bat son record de vaccinations en une journée avec environ 1,5 million

Jeudi également, deux Palestiniens ont été tués lors d’une opération de sécurité dans la ville de Jénine, au nord de la Cisjordanie, tandis qu’un Israélien a été blessé après avoir été poignardé dans un bus près d’une colonie de Cisjordanie, ce qui a entraîné la mort de l’agresseur.

Par la suite, le Mouvement de résistance islamique (Hamas) a menacé d' »intensifier » la « résistance » aux forces de sécurité israéliennes, tandis que l’Autorité palestinienne a accusé le gouvernement israélien d' »accroître délibérément les tensions ».

Article précédentL’équipe qui remportera la Coupe du monde empochera 38 millions d’euros.
Article suivantÁlvaro Quirós : « C’est agréable de jouer dans mon propre pays »