Accueil Dernières minutes L'International Le porte-avions américain à propulsion nucléaire entre dans les eaux internationales de...

Le porte-avions américain à propulsion nucléaire entre dans les eaux internationales de la mer du Japon.

0

Paris, 12 avr. (Cinktank.com) –

Le porte-avions nucléaire « USS Abraham Lincoln » est entré dans les eaux internationales de la mer du Japon, également appelée mer de l’Est, dans un contexte de tensions croissantes dans la région, a rapporté lundi l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Le porte-avions se trouve actuellement dans les eaux internationales de la mer du Japon à l’est de la ville d’Ulsan, dans le sud-est de la Corée du Sud, marquant ainsi les premières manœuvres de ce type dans ces eaux depuis fin 2017, selon l’agence citée.

L’information a été confirmée par le portail d’information de l’US Naval Institute. Le porte-avions « USS Abraham Lincoln » restera dans les eaux au large de la péninsule coréenne, selon le « South China Morning Post ».

En fait, ce mardi, la Corée du Sud et les États-Unis ont commencé des exercices militaires préliminaires avant leur grand entraînement combiné de printemps qui aura lieu plus tard ce mois-ci, a rapporté Yonhap.

La semaine dernière, l’envoyé spécial américain pour la Corée du Nord, Sung Kim, et son homologue sud-coréen, Noh Kyu-duk, ont discuté du dernier essai de missile balistique intercontinental effectué par Pyongyang et des efforts de Washington pour poursuivre un dialogue sérieux et soutenu avec la Corée du Nord.

Lire aussi:   La Cour constitutionnelle hongroise suit la piste polonaise et s'ouvre à contester le droit communautaire

Sung Kim a souligné « l’engagement inébranlable des États-Unis envers la sécurité de la République de Corée, tout en réaffirmant que les États-Unis continuent de poursuivre un dialogue sérieux et soutenu avec la Corée du Nord », a déclaré le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, dans un communiqué.

À cet égard, M. Kim a souligné l’importance d’une « étroite coordination bilatérale avec la République de Corée et d’autres alliés et partenaires » pour faire avancer l’objectif commun de la « dénucléarisation complète de la péninsule coréenne ».

« Tous deux ont condamné le lancement de missiles balistiques intercontinentaux par la République populaire démocratique de Corée le 24 mars, qui n’était que le dernier d’une série de lancements de plus en plus effrayants effectués par la Corée du Nord cette année. Ils ont également réaffirmé l’importance d’une réponse forte et unifiée à ces actions escalatoires », indique le communiqué.

Les deux représentants spéciaux ont également condamné les tirs de missiles balistiques comme étant « des violations claires de multiples résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies qui constituent une menace sérieuse pour la stabilité régionale ».

Lire aussi:   L'ONU confirme au moins 364 morts civils et 759 blessés depuis le début de l'invasion de l'Ukraine
Article précédentL’équipe nationale féminine veut retrouver le chemin de la victoire avec un double prix
Article suivantMacci sur Alcaraz : Federer, Djokovic et Nadal n’étaient pas aussi forts à son âge