Accueil Dernières minutes L'International Le Parti socialiste de Costa est proche de la majorité absolue aux...

Le Parti socialiste de Costa est proche de la majorité absolue aux élections au Portugal, selon des résultats partiels

0

Costa reconnaît que la majorité absolue « n’est pas prévisible »

Paris :, 30 (PRESSE EUROPÉENNE)

Le Parti socialiste (PS) du Premier ministre António Costa a clairement remporté les élections législatives anticipées qui se sont tenues ce dimanche au Portugal et pourrait même atteindre la majorité absolue, selon les résultats officiels encore partiels du ministère de l’Administration intérieure.

Plus précisément, le PS a obtenu 41,76 % des voix avec 97,44 % des voix déjà comptées, bien que seulement 89 sièges aient été attribués en toute sécurité. La majorité absolue est de 115 sièges, mais Costa lui-même a reconnu que la majorité absolue « n’est pas prévisible ».

Derrière le PS se trouve le Parti social-démocrate (PSD) conservateur avec 28,44% de soutien et 54 sièges attribués, ce qui confirmerait un retour au bipartisme avec moins d’importance des partis minoritaires.

Le parti d’extrême droite Basta serait pour la première fois la troisième force politique avec 7,13% des voix et sept sièges. Au total, 161 sièges ont été attribués et 69 autres restent à attribuer.

L’Initiative libérale est la deuxième option la plus votée (4,55%), suivie du Bloc de gauche (4,33%) et de la Coalition démocratique unitaire (CDU) qui comprend le Parti communiste du Portugal, qui a obtenu 4,19% des voix. Derrière se trouvent le Centre démocratique et social-Parti populaire, Peuple-Animaux-Nature et Libre.

LA MAJORITÉ ABSOLUE « N’EST PAS PRÉVISIBLE »

Après avoir pris connaissance des premiers résultats officiels, pas encore définitifs, Costa a souligné qu' »il est clair que le PS a gagné ces élections », bien qu’il ait déclaré que la majorité absolue qui caresse sa formation « n’est pas prévisible ».

Pour Costa, les résultats sont « un signe clair que les Portugais veulent que le PS gouverne et veulent la tranquillité dans leur vie. J’espère que tout le monde comprend cela », a-t-il souligné.

Lire aussi:   La justice italienne suspend l'autorité parentale de certains parents qui voulaient du sang non vacciné pour leur fils

En tout cas, il a souligné que les résultats des sondages à la sortie des urnes « sont des projections ». « Nous allons attendre le résultat final. Maintenant, il y a un fait plus ou moins évident et oui, bien sûr, le PS a gagné ces élections. Nous allons attendre le résultat final », a déclaré Costa au micro du public. télévision RTP.

Interrogé sur les options à la majorité absolue, Costa a souligné qu’il s’agirait d’un « scénario extrême, qui n’est pas prévisible ». « Nous devions être à la limite supérieure de tous les sondages », a-t-il plaidé.

Le directeur de campagne du PS, Duarte Cordeiro, s’est également dit satisfait des sondages à la sortie des urnes qui indiquaient déjà ce résultat. « Si les résultats des urnes sont confirmés, ce sera une victoire de l’humilité, de la confiance et de la stabilité », a-t-il déclaré.

« Les résultats reflètent le vote des Portugais. Nous sommes ici pour accomplir la volonté des Portugais », a-t-il assuré dans des déclarations à la presse depuis l’hôtel Altis de Lisbonne.

« MAUVAIS POUR LE PAYS »

Le leader du parti d’extrême droite portugais Basta, André Ventura, a été le premier à réagir aux urnes et a reconnu que le Premier ministre António Costa « va renouveler une majorité pour gouverner ».

Cependant, ces résultats sont « mauvais pour le pays si António Costa redevient Premier ministre », a souligné le chef de la formation que les sondages à la sortie des urnes placent comme la troisième force politique.

Plus satisfait a été la tête de liste Basta pour l’Algarve, Pedro Pinto, qui s’est félicité des résultats prédits par les sondages à la sortie des urnes qui signifient « expulser » l’extrême gauche de la scène politique portugaise.

Lire aussi:   Deux agents de sécurité ont été abattus dans une université privée de Virginie, aux États-Unis.

« Nous avons réussi à expulser l’extrême gauche à la place qu’elle mérite, dans un coin de l’Assemblée de la République », a déclaré Pinto, selon le journal « Diário de Notícias ».

Pinto a mis en avant la troisième place obtenue par Basta dans les sondages, avec entre 6 et 13 députés, pour laquelle il considère qu’il ne peut y avoir de majorité que si l’on compte sur sa formation. « Certes (les députés) vont faire la différence », a-t-il souligné.

De la gauche, il a été confirmé que les Verts n’auront pas de représentation au prochain parlement malgré leur coalition avec le PCP. Le dirigeant communiste, Jerónimo de Sousa, a reconnu qu’il s’agissait d’un « revers électoral » et pointe la « bipolarisation » comme cause.

Le CDS APPELLE À UN REFLET DU DROIT

De son côté, un porte-parole du Centre démocratique et social-Parti populaire (CDS-PP), Pedro Melo, a indiqué que les résultats annoncés forcent « l’ensemble de la droite » à réfléchir. Melo a souligné qu’il s’agit de résultats non officiels et que, s’ils sont confirmés, ils obligent « l’ensemble de la droite » à réfléchir.

Du parti de l’Initiative libérale, ils ont souligné que « ce soir, le Portugal est plus libéral », selon les mots du porte-parole parlementaire du groupe, Rodrigo Saraiva.

Sa formation « est le seul parti qui s’est présenté avec des objectifs clairs » et « il semble que cela ait été reconnu ». La formation obtiendra entre 5 et 9 députés, selon les sondages.

« Des idées pour l’avenir ont marqué la campagne. Nous affirmons de manière convaincante que le libéralisme fonctionne et est nécessaire au Portugal. Nous avons réussi à mobiliser les secteurs les plus dynamiques de la société et les jeunes », a-t-il soutenu.

Article précédentLa voiture électrique Tesla à 25 000 dollars est reléguée au second plan, la société affirmant qu’il y a « trop de choses à faire ».
Article suivantWhatsApp WAMR : qu’est-ce que c’est et pourquoi vous ne devez pas le télécharger pour récupérer les messages supprimés.