Accueil Dernières minutes L'International Le Parlement tchèque reporte la question de confiance du gouvernement de Petr...

Le Parlement tchèque reporte la question de confiance du gouvernement de Petr Fiala après 22 heures de débat

0

Paris :, 13 janvier (Cinktank.com) –

La Chambre des députés de la République tchèque a annoncé jeudi un report du vote sur la question de confiance du gouvernement du Premier ministre Petr Fiala, après 22 heures de débat au Parlement.

La présidente de la Chambre, Marketa Pekarova, a indiqué que selon l’accord des chefs de toutes les factions parlementaires, une pause a été annoncée jusqu’à 18h00 ce jeudi.

Les consultations ont débuté mercredi à midi, bien que le Parlement ait par la suite décidé de les prolonger jusqu’à jeudi matin, selon les informations de la chaîne CT24. Fiala a été nommé chef du gouvernement tchèque à la mi-décembre par le président Milos Zeman. Le gouvernement de coalition compte 108 députés sur un total de 200.

Après presque une journée entière de débat, les députés ont pu écouter des discours critiques envers Fiala mais aussi de soutien à la coalition. L’ancien Premier ministre Andrej Babis en a profité pour critiquer le nouvel exécutif, qui devra gagner la confiance d’une grande partie des parlementaires.

Au début du débat, l’actuel président a prononcé un discours de 30 minutes dans lequel il a résumé le programme du gouvernement et demandé son soutien. Ainsi, il a précisé que son gouvernement allait placer la République tchèque parmi les pays les plus développés du monde. « Nous ne sommes pas des populistes et nous ne voulons rien promettre que nous ne sommes pas convaincus de pouvoir tenir », a-t-il affirmé.

Lire aussi:   Le président de la Cour suprême de Hong Kong défend la sélection manuelle des juges et défend l'impartialité du système.

« Notre pays ne peut pas se permettre plus de retards », a-t-il précisé avant d’évoquer la réforme des retraites et la construction de nouvelles sources d’énergie nucléaire en combinaison avec des sources renouvelables décentralisées.

Article précédentLa Super Coupe comme remède aux doutes des rouges et blancs
Article suivantSelon un organisme de surveillance, Google propose d’exclure la vitrine des recherches générales en Allemagne.