Accueil Dernières minutes L'International Le ministre chinois des affaires étrangères se rend en Afghanistan pour rencontrer...

Le ministre chinois des affaires étrangères se rend en Afghanistan pour rencontrer de hauts responsables talibans

0

Paris :, 24 mars. (Cinktank.com) –

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, s’est rendu jeudi à Kaboul, la capitale afghane, pour rencontrer de hauts responsables des autorités installées par les talibans après leur prise de pouvoir en août 2020, dont le chef du ministère des Affaires étrangères, Amir Jan Muttaqi.

Le porte-parole adjoint de l’Émirat islamique d’Afghanistan, Inamullah Samangani, a déclaré sur son compte Twitter que M. Wang avait également été reçu par le Premier ministre Mohamad Hassan Ajund et le vice-Premier ministre afghan Mullah Abdulghani Baradar. Il a également publié plusieurs photographies de la réunion.

« L’Afghanistan et la Chine ont de bonnes relations historiques et l’Émirat islamique veut les développer », a déclaré M. Baradar, selon la chaîne de télévision afghane Ariana. Son bureau a également souligné que Pékin investira dans les secteurs minier et énergétique.

Pour sa part, M. Wang a souligné que Pékin « n’interfère pas dans les affaires intérieures de l’Afghanistan et ne cherche pas à renforcer ses intérêts ou ses sphères d’influence dans le pays ». « Comme le disent souvent les amis afghans, la Chine est la seule puissance qui n’a pas nui à l’Afghanistan », a-t-il ajouté.

« Nous en sommes fiers et nous espérons poursuivre l’amitié traditionnelle entre les deux parties et développer des relations de voisinage normales et amicales », a-t-il soutenu, comme le rapporte le ministère chinois des Affaires étrangères dans un communiqué, dans lequel il souligne que « le gouvernement interne de l’Afghanistan est engagé dans une reconstruction pacifique et a pris une série de mesures positives pour répondre aux préoccupations de la communauté internationale ».

Lire aussi:   Porochenko retourne en Ukraine pour faire face à la justice pour trahison présumée

« Nous espérons que l’Afghanistan continuera à maintenir une gouvernance inclusive et prudente, à mieux protéger les droits et les intérêts des femmes et des enfants, et à démontrer la tolérance et l’amitié des musulmans », a-t-il déclaré, soulignant que la Chine souhaite « maintenir une coopération mutuellement bénéfique ».

Jusqu’à présent, aucun pays ou organisme international n’a reconnu la légitimité des autorités installées par les Talibans, qui ont mis en place un gouvernement marqué par l’absence de femmes et de représentants d’autres groupes politiques et ont appliqué de nombreuses restrictions aux droits fondamentaux depuis leur retour au pouvoir.

Article précédentJermain Defoe annonce sa retraite à 39 ans
Article suivantWGC, 64 des meilleurs golfeurs les uns contre les autres