Accueil Dernières minutes L'International Le Maroc espère que d’autres pays suivront l’exemple de l’Espagne et sortiront...

Le Maroc espère que d’autres pays suivront l’exemple de l’Espagne et sortiront de leur « zone de confort ».

0

Blinken de Rabat réaffirme le soutien américain au plan marocain d’autonomie pour le Sahara Occidental

Paris, 29 Mar. (Cinktank.com) –

Le ministre marocain des affaires étrangères, Nasser Burita, a estimé que le changement de position de l’Espagne sur le plan d’autonomie pour le Sahara occidental fait partie d’une nouvelle « dynamique » et attend désormais que d’autres pays sortent également de leur « zone de confort ».

M. Burita a rencontré mardi à Rabat le secrétaire d’État américain Antony Blinken, qui lui a à nouveau apporté un soutien explicite au plan d’autonomie présenté en 2007 pour résoudre le différend territorial concernant l’ancienne colonie espagnole.

Le chef de la diplomatie marocaine a souligné devant les médias que le fait que le gouvernement de Pedro Sánchez soutienne désormais cette initiative est une étape  » très positive  » et, dans ce sens, il espère qu' » un nouveau chapitre s’ouvre « , comme l’a souligné le roi Mohammed VI après avoir reçu la lettre du dirigeant espagnol.

Il a toutefois souligné que l’Espagne n’est pas le seul pays à avoir accepté la thèse de Rabat, faisant également allusion à l’Allemagne, et il espère désormais que d’autres gouvernements, « principalement » européens, se joindront à cette nouvelle « dynamique ».

Lire aussi:   Les Philippines accusent le Parlement européen de s'ingérer dans les élections en dénonçant la situation des droits de l'homme dans le pays.

Selon lui, il ne suffit pas de « soutenir un processus » pour résoudre les questions en suspens, faisant allusion au large soutien apporté au travail de l’envoyé spécial des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, dont Blinken a lui-même approuvé le travail mardi.

Pour les Etats-Unis, le plan d’autonomie marocain, rejeté catégoriquement par le Front Polisario, est « sérieux, crédible et réaliste », une solution « potentielle » pour répondre aux « aspirations » du peuple sahraoui. M. Blinken est convaincu qu’un « avenir prospère » pour le peuple sahraoui peut être atteint.

Burita a souligné que la position américaine sur le plan d’autonomie du Maroc pour le Sahara Occidental est « ferme et stable » et implique de supposer que c’est « la seule solution possible » au conflit territorial.

Blinken n’a cependant pas fait allusion dans son apparition à la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental, accordée en décembre 2020 par le président américain de l’époque, Donald Trump, et assumée « de facto » par l’administration de Joe Biden.

Lire aussi:   Biden dit qu'il rendra "très difficile" à Poutine d'attaquer l'Ukraine.

Le secrétaire d’État américain a défendu le Maroc en tant qu’allié et a proposé de continuer à renforcer les liens afin de tirer parti de toutes les « opportunités », ainsi que d’aider à résoudre des problèmes tels que la sécheresse ou les problèmes d’approvisionnement résultant de la guerre en Ukraine.

M. Blinken a fait l’éloge du programme de réforme « ambitieux » promu par le roi du Maroc, même s’il a préconisé de continuer à travailler sur des questions telles que la liberté d’expression et d’association, la transparence et la réforme judiciaire, et a souligné le « rôle important » du royaume alaouite en matière de sécurité dans toute la région.

Article précédentTrois personnes tuées dans une opération à Al Hol, en Syrie, contre un kamikaze présumé de l’État islamique
Article suivantAlexia Putellas : « Jouer au Camp Nou contre le Real Madrid pourrait être le début d’une nouvelle ère ».