Accueil Dernières minutes Le juge rejette les injonctions contre l’accord entre La Liga et CVC.

Le juge rejette les injonctions contre l’accord entre La Liga et CVC.

0

Intercity, le premier club de football espagnol à entrer en bourse, sonne la cloche à la Bourse de Madrid

Sonnerie de la cloche à la Bourse de Madrid de l’Intercity, le premier club de football espagnol à être introduit en bourse. – Isabel Infantes – Europa Press – Archive

Le 15ème Tribunal de Première Instance de Madrid a rejeté les mesures conservatoires contre les accords entre LaLiga et le fonds CVC pour la mise en œuvre du projet LaLiga Impulso.

Le recours contre l’accord de LaLiga du 10 décembre dernier a été déposé par l’Athletic Club de Bilbao, le Fútbol Club Barcelona et le Real Madrid Club de Fútbol, qui étaient contre l’accord.

Dans l’ordonnance, à laquelle Europa Press a eu accès, le juge souligne que les mesures conservatoires demandées ne sont pas appropriées car cela signifierait paralyser les effets déjà initiés ou exécutés, « accepter et superposer les critères d’une minorité contre le choix fait et consenti par la majorité ».

LIGUE IMPULSE

Le projet LaLiga Impulso est devenu effectif en décembre lorsque LaLiga et les fonds CVC ont signé l’accord approuvé lors de l’Assemblée générale avec 37 des 42 clubs membres votant en faveur. Il s’agit, ont-ils dit à l’époque, d’un projet stratégique qui vise à stimuler la croissance globale de LaLiga et de ses clubs.

« Avec l’accord entre LaLiga et les fonds CVC, les clubs recevront un total de 1,994 million d’euros pour mener à bien des projets de croissance et de consolidation en matière de technologie, d’innovation, d’internationalisation ou de sport », a déclaré LaLiga.

Lire aussi:   Connaître les différentes vitamines et les signes de carence de votre organisme

Dans les injonctions, les trois clubs ont demandé, d’une part, la suspension préventive de l’opération stratégique de LaLiga et CVC et, d’autre part, la suspension du transfert des activités commerciales de LaLiga autres que la commercialisation des droits audiovisuels en faveur de sa filiale à 100 % LaLiga Tech, S.L.U. Délégation à la Commission déléguée pour son exécution. Les clubs demandeurs souhaitaient également la suppression des effets de tout acte d’exécution de ces accords.

Mais LaLiga s’est opposée à ces mesures conservatoires, soulignant que « la suspension n’entraînerait que le blocage de ce qui a déjà été exécuté, étant donné que les accords ont déjà été exécutés et ont pris effet, avec le paiement des montants correspondants », et ajoutant que la nullité des contrats « n’est pas l’objet de ce procès, qui est simplement une contestation des accords corporatifs ».

« ACTIONNAIRES TRÈS MINORITAIRES »

Aujourd’hui, après l’audience pour les mesures conservatoires, qui s’est tenue le 24 février, la Cour souligne qu’en observant les hypothèses sur lesquelles se fonde le « periculum in mora » – le risque de ne pas prendre la mesure conservatoire à temps – dans la demande formulée, on constate qu' »en réalité, dans une large mesure, elles ne se réfèrent pas à l’efficacité de la condamnation prononcée dans le cadre de la contestation des accords, mais le risque se concentre sur les conséquences que la mesure aurait à l’égard de certains actionnaires très minoritaires ».

Lire aussi:   Liverpool veut rester fidèle à Anfield pour suivre l'exemple de City

De l’avis du juge, cela « brouille complètement l’objectif de la protection préventive ». Il ajoute qu’il faut tenir compte du fait que la mesure conservatoire de suspension demandée « signifierait la paralysie des effets déjà initiés ou exécutés, en acceptant et en superposant les critères d’une minorité contre le choix fait et consenti par la majorité ».

Dans le dispositif, le magistrat rappelle que sa décision peut faire l’objet d’un recours devant l’Audiencia Provincial de Madrid dans un délai de 20 jours et après le versement d’un dépôt de 50 euros sur le compte de l’Office Judiciaire.

Article précédentRory McIlroy, le nouveau fer 3 pour frapper plus haut
Article suivantL’UE demande à la Chine de faire pression sur la Russie pour mettre fin à la guerre en Ukraine