Accueil Dernières minutes L'International Le Japon interdit la réadmission des étrangers ayant le statut de résident...

Le Japon interdit la réadmission des étrangers ayant le statut de résident de dix pays

0

Le gouvernement met en place des protocoles pour le premier cas de la variante Omicron.

Les résidents japonais ou étrangers doivent être confinés pendant trois jours après avoir visité l’Espagne ou 47 autres territoires.

Paris :, 1er déc. (Cinktank.com) –

Les autorités japonaises ont interdit l’entrée dans le pays d’étrangers ayant le statut de résident en provenance de dix pays au total, dont l’Afrique du Sud.

La mesure entrera en vigueur par étapes à partir de jeudi et concerne les citoyens de pays tels que l’Afrique du Sud, l’Angola, la Zambie, le Zimbabwe et la Namibie qui souhaitent entrer dans le pays même s’ils ont le statut de résident, selon la télévision NHK.

Mardi déjà, la nation insulaire a cessé d’accepter de nouvelles arrivées d’étrangers en provenance de n’importe quel territoire, suite à une mesure adoptée au cours du week-end visant à préserver la santé des Japonais à la suite de l’émergence de la variante omicron du coronavirus.

Les restrictions à la mobilité concernent désormais aussi l’Espagne, puisque les citoyens japonais ou les résidents étrangers qui se rendent sur le continent ou aux îles Canaries devront observer une période de confinement de trois jours par la suite.

Lire aussi:   La Maison Blanche se dissocie des déclarations d'un sénateur républicain appelant à l'assassinat de Poutine

L’Espagne a été rejointe par trois autres nations, la Suède, le Portugal et le Nigéria, ce qui porte la liste des pays ayant des restrictions à 48 territoires.

PREMIÈRE CONTAGION DE L’OMICRON

Les autorités sanitaires japonaises ont détecté mardi le premier cas de la variante omicron du coronavirus, ce qui a incité le Premier ministre Fumio Kishida à demander aux ministres concernés d’intensifier les mesures contre la propagation du COVID-19.

Lors d’une réunion avec les ministres, M. Kishida a demandé des inspections médicales et la mise en quarantaine obligatoire de tous les passagers se trouvant sur le même vol que le passager infecté.

Le Premier ministre a également demandé aux ministres de mettre en place un groupe de travail dirigé par le secrétaire général du Cabinet, Matsuno Hirokazu, afin de promouvoir « la discussion et la coopération » sur les mesures visant à enrayer la contagion.

Pour sa part, le ministre de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, Goto Shigeyuki, a déclaré que la personne infectée était un diplomate namibien qui avait été vacciné avec deux doses. En outre, bien que les 70 passagers de son avion aient tous été testés négatifs, ils sont considérés comme ayant eu un contact étroit avec lui et leurs activités seront surveillées.

Lire aussi:   Macron prévient Poutine que l'escalade de la tension en Ukraine est "incompatible" avec "un dialogue sincère"

En outre, M. Goto a exhorté le public à continuer de prendre des mesures pour limiter les infections, telles que la distance physique, l’utilisation de masques et le lavage des mains.

Article précédentTrump se félicite du licenciement de Chris Cuomo comme animateur de CNN
Article suivantL’Autriche prolonge le verrouillage national de dix jours supplémentaires pour lutter contre le coronavirus