Accueil Dernières minutes L'International Le Japon annule les alertes au tsunami après un séisme de magnitude...

Le Japon annule les alertes au tsunami après un séisme de magnitude 7,3

0

Au moins deux personnes sont mortes dans le séisme, qui a fait près de 90 blessés et privé d’électricité plus de 40 000 foyers.

Paris :, Mar. 16. (Cinktank.com) –

Les autorités japonaises ont annulé les alertes au tsunami qui avaient été déclenchées mercredi après un tremblement de terre de 7,3 sur l’échelle de Richter au large de la côte nord-est de l’île.

Après la secousse, le centre d’alerte au tsunami du Pacifique avait mis en garde contre la possibilité d’une brusque montée des eaux, notamment dans les préfectures de Fukushima et de Miyagi, les plus proches de l’épicentre.

Cependant, quelque cinq heures après le séisme, les autorités ont annoncé qu’elles avaient retiré les alarmes, tout en mettant en garde contre une possible forte activité sismique au cours des prochains jours.

Selon la chaîne de télévision japonaise NHK, le séisme a fait au moins deux morts et près de 90 blessés, la plupart dans les préfectures de Miyagi et de Fukushima. Par ailleurs, un train avec une centaine de passagers a déraillé entre les gares de Fukushima et de Shiroishizao, apparemment sans faire de victimes, selon l’agence de presse Kyodo.

Lire aussi:   Plus de 5 000 personnes ont été évacuées en raison des fortes pluies qui se sont abattues sur le sud de la Malaisie ces derniers jours.

Des coupures de courant ont également été signalées dans plusieurs régions du pays, y compris dans certaines parties de la capitale, Tokyo, dans le cadre d’une série de pannes affectant quelque 42 600 foyers.

Le gouvernement a également exclu que les centrales nucléaires situées dans la zone la plus proche de l’épicentre soient endommagées, notamment la centrale de Fukushima, qui a déjà été gravement touchée par un tsunami en 2011.

Article précédentRealme 9 Pro Plus : un bon milieu de gamme avec un appareil photo impressionnant, mais qu’en est-il du design ?
Article suivantLe Kremlin qualifie les remarques de Biden sur Poutine de rhétorique. « inacceptable et impardonnable »