Accueil Dernières minutes L'International Le Hamas menace d’une « escalade » de la « résistance » contre les forces de...

Le Hamas menace d’une « escalade » de la « résistance » contre les forces de sécurité israéliennes

0

L’Autorité palestinienne accuse Israël de « faire délibérément monter les tensions »[19659001

Paris :, 31 Mar. (Cinktank.com) –

Le Mouvement de la résistance islamique (Hamas) a menacé jeudi d' »intensifier » la « résistance » aux forces de sécurité israéliennes après que deux Palestiniens ont été tués dans une opération à Jénine et qu’un autre attaquant a été tué après avoir poignardé un Israélien dans un bus près d’une colonie de Cisjordanie.

Le groupe islamiste, qui contrôle la bande de Gaza, a applaudi « l’opération héroïque à l’arme blanche à Bethléem et la bravoure des héros qui ont affronté les forces d’occupation dans un camp de Jénine. »

Ainsi, il a souligné que « la réponse à ces crimes odieux commis par les sionistes est d’accroître la résistance et la confrontation avec l’occupation et les colons afin que l’ennemi arrogant sache que le sang du peuple n’est pas bon marché. »

Il a déclaré sur son site web que le Hamas « poursuivra son chemin de résistance, en combattant l’occupation et en protégeant le peuple, quels que soient les sacrifices », dans un contexte de tensions croissantes dans la région.

Le Hamas a en outre fait valoir que « les crimes continus de l’occupation menacent d’une grande explosion, qui sera plus puissante et plus douloureuse et dans laquelle le peuple sera impliqué dans toutes les parties du territoire occupé. »

Lire aussi:   L'une des deux "boîtes noires" du crash de l'avion de China Eastern Airlines en Chine a été localisée.

Pour sa part, le ministère palestinien des affaires étrangères, qui dépend de l’Autorité palestinienne, a accusé Israël de « faire délibérément monter les tensions » et de les conduire vers « un cadre de violence de manière systématique et délibérée ».

Ce faisant, il a critiqué les « faussetés et les mensonges » des autorités israéliennes et s’est insurgé contre les tentatives visant à « tenir les Palestiniens pour responsables à l’avance » de tout incident, avant le début des fêtes religieuses du Ramadan, de la Pâque et de Pessah.

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué, dans un communiqué publié sur son site Internet, que les colons israéliens ont mené des dizaines d’attaques contre des Palestiniens et a déclaré que le Premier ministre israélien Naftali Bennett « a appelé les civils israéliens à porter des armes dans une incitation à la violence et au meurtre ».

À ce titre, il a déclaré que le gouvernement israélien « porte l’entière et directe responsabilité de son escalade délibérée de la situation et des violations et crimes qui en résultent » contre le peuple palestinien, avant d’appeler la communauté internationale à « ne pas se laisser prendre par la propagande trompeuse d’Israël » et à tenir Israël « responsable ».

Le Premier ministre palestinien, Mohamad Shtayeh, a mis en garde contre les répercussions des incidents de Jénine et des environs de Bethléem, et a critiqué le fait qu’un groupe de colons ait pénétré dans la journée sur l’Esplanade des Mosquées.

Lire aussi:   Les États-Unis mettent en garde contre les mouvements de troupes russes au Belarus, qui pourraient servir de prétexte pour attaquer l'Ukraine.

Il a déclaré qu’Israël était « pleinement responsable des graves répercussions de ses horribles violations contre le peuple palestinien dans les territoires palestiniens occupés », a rapporté l’agence de presse palestinienne WAFA.

Shtaye a également souligné que « les crimes israéliens à Jénine et Bethléem reflètent la doctrine de l’assassinat et de l’intimidation prônée par la direction de l' »establishment » militaire israélien » et a ajouté que « les soldats et les colons imposent des actes par la force dans les territoires occupés ».

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré tard mardi que le pays est « confronté à une vague de terrorisme arabe » après une attaque armée à Bnei Brak qui a fait cinq morts. « Les forces de sécurité travaillent. Nous lutterons contre le terrorisme avec persistance, diligence et une main de fer », a-t-il déclaré. « Ils ne nous déplaceront pas d’ici, nous vaincrons », a-t-il conclu.

L’attentat de Bnei Brak fait suite à la mort de quatre personnes, le 22 mars, lors d’un délit de fuite intentionnel suivi d’une attaque à l’arme blanche dans la ville de Bersheeba, dans le sud du pays, et à la mort de deux policiers après avoir été abattus à Hadera, dimanche. L’État islamique a revendiqué la responsabilité de ces attaques.

Article précédentBMW International Open 2022, un champ fort
Article suivantCerezo : « La Coupe Bernabeu était le titre définitif pour avoir cette magnifique situation sportive ».