Accueil Dernières minutes L'International Le gouverneur de l’Oklahoma, aux États-Unis, signe l’interdiction de l’avortement après six...

Le gouverneur de l’Oklahoma, aux États-Unis, signe l’interdiction de l’avortement après six semaines de grossesse.

0

Paris, 4 mai. (Cinktank.com) –

Le gouverneur républicain de l’État d’Oklahoma, Kevin Stitt, a signé mardi une loi interdisant l’avortement après six semaines de gestation, quelques heures seulement après la publication d’un projet dans lequel la Cour suprême a annulé l’arrêt historique Roe v. Wade, qui établit le droit constitutionnel à l’avortement.

« Je suis fier de signer le SB1503, la loi Oklahoma Heartbeat. Je veux que l’Oklahoma soit l’État le plus pro-vie du pays parce que je représente les quatre millions d’Oklahomans qui, dans leur grande majorité, veulent protéger les enfants à naître », a-t-il déclaré sur son compte Twitter.

L’État d’Oklahoma a approuvé définitivement, le 6 avril, un projet de loi interdisant presque totalement l’avortement, sans exception en cas de viol ou d’inceste, et prévoyant des amendes et jusqu’à dix ans de prison pour ceux qui pratiquent l’intervention.

La Chambre des représentants de l’Oklahoma a adopté le projet de loi anti-avortement – qui a reçu le feu vert du Sénat l’année dernière – sans débat ni question en séance, avec 70 voix pour et 14 contre, selon les médias américains.

Lire aussi:   Le bilan des morts civils s'alourdit aux postes de contrôle de sécurité des talibans en Afghanistan

Cette décision intervient quelques heures après que la Cour suprême des États-Unis a voté, en privé, en faveur de l’annulation de l’arrêt historique Roe v Wade, qui reconnaissait pour la première fois le droit d’une femme à l’avortement sans restriction au cours du premier trimestre de la grossesse, un précédent juridique en vigueur dans le pays depuis 1973.

Article précédentNsw Open change de nom pour Jan Stephenson
Article suivantLe Secrétaire général de l’ONU déclare qu’il y a un recul mondial pour les droits des femmes