Accueil Dernières minutes L'International Le gouvernement britannique place l’armée en première ligne des opérations pour faire...

Le gouvernement britannique place l’armée en première ligne des opérations pour faire face à la crise migratoire dans le canal

0

Paris :, 17 janv. (Cinktank.com) –

Le gouvernement britannique s’est tourné vers l’armée pour faire face à la crise migratoire dans la Manche, comme l’indique un document signé par le Premier ministre, Boris Johnson, et qui laisse les opérations dans la région entre les mains du ministère de la Défense.

L’organisme a ainsi confirmé que le gouvernement analysait toutes les possibilités pour empêcher de nouvelles traversées du canal, bien que le ministère de l’Intérieur ait commencé à introduire des changements à long terme, selon les informations du journal ‘The Times’.

Les travaillistes ont cependant critiqué la décision et ont accusé le « Premier ministre » de vouloir « jeter des balles » et « détourner l’attention du chaos qui s’est formé » à la suite des fêtes organisées par Downing Street pendant la pandémie de coronavirus.

Les organisations de défense des droits de l’homme ont qualifié cette décision de « cruelle et inhumaine ». Un porte-parole du ministère de la Défense a indiqué que le nombre de personnes qui continuent de traverser le canal est « inacceptable » et a averti que ces actions entraînent des pertes en vies humaines. « Nous devons les arrêter », a-t-il dit.

En novembre dernier, 27 personnes ont fait naufrage en tentant de rejoindre les côtes britanniques depuis la France. « Les forces armées travaillent avec les forces frontalières pour mener des opérations dans le canal. La bonne chose à faire est de rechercher toutes les options possibles pour empêcher les passages illégaux et protéger la vie en mer », a-t-il affirmé.

Lire aussi:   La Russie souligne qu'elle maintiendra son offensive en Ukraine jusqu'à ce que tous les objectifs soient atteints

La ministre fantôme de l’Intérieur, Yvette Cooper, a déploré que le gouvernement n’ait pas « pris de mesures pratiques et énergiques avec la France pour arrêter la crise ».

« Au lieu de cela, il semble que Boris Johnson utilise la situation pour faire la une des journaux et distraire celui qui est impliqué dans Downing Street », a-t-il affirmé avant de rappeler que le gouvernement avait déjà déployé la Marine pour effectuer des travaux de patrouille dans le canal il y a trois ans. ans. « Ils n’ont pas intercepté un seul navire et 870 000 livres (environ 1 million d’euros) ont été dépensés. Ils devraient expliquer ce qui a changé maintenant », a-t-il déclaré.

Article précédentBetis et Cádiz veulent continuer sur leur lancée en Liga
Article suivantRétablissement après une crise cardiaque : comment le yoga est le compagnon idéal de Kareena Kapoor Khan