Accueil Sport Golf Le fils de Tiger Woods, un 68 et presque un albatros

Le fils de Tiger Woods, un 68 et presque un albatros

0

Il n’a que 13 ans mais, comme son père, le golf lui a été injecté dans le sang dès son plus jeune âge. Et c’est pourquoi Charlie Woods ne tarde pas à laisser les premières perles de ce qui, qui sait, pourrait être un début de carrière dans le sport que Tiger, son père, a porté dans une autre dimension.

Charlie Woods, résultats

Le fils du Tigre semble quelques pas au-dessus de ce qui correspond à son âge pour le swing et la capacité à signer des cartes basses. La meilleure de sa carrière a été signée dimanche lors du dernier tour du Notah Begay III National Junior Golf Championship, qui s’est joué au Mission Inn Resort à Howey, en Floride, non loin de Juìter, où la famille Woods vit depuis des années.

. Il a réalisé un score de 4-under 68 avec quatre birdies, un eagle et deux bogeys. Il a même failli marquer un albatros spectaculaire sur le par 5 du 14e trou. Sa balle a dérapé sur le bord du trou. « Quand j’ai frappé la balle, je savais que l’impact était bon.

Lire aussi:   Quand Rafael Nadal critique les organisateurs de Rome

Il a commencé à rouler et je savais qu’il allait être proche, mais pas si proche », a-t-il assuré. Une belle reprise par rapport à samedi, où il a terminé avec 80 coups, soit huit au-dessus du par, ce qui lui a permis de terminer quatrième dans la catégorie des 12 à 13 ans grâce à un cumul de 148 (+4).

Derrière lui se trouvait son père, faisant office de caddy, profitant du fait qu’il n’avait pas de rôle autre que celui de conseiller à distance dans la Presidents Cup remportée dimanche par les États-Unis. « Il m’a dit d’être patient et de simplement jouer au golf de manière cohérente.

Je n’aurais pas pu le faire sans lui. Il m’a guidé sur le bon chemin « , a déclaré Charlie à son sujet. Ce n’est pas la première fois que Charlie et Tiger partagent un terrain. Ils ont joué plusieurs fois ensemble le PNC Championship, un tournoi qui se joue entre parents de grands golfeurs, généralement pères et fils, et auquel ont également participé les Daly, les Loves ou les Thomase. En 2021, les Woods ont terminé deuxième, à deux coups des Dalys.

Lire aussi:   Russell Henley, un leader surprenant à Hawaï

Article précédentFly Blade va s’équiper d’un hélicoptère Airbus H125 et vise un service dans 10 États d’ici deux ans.
Article suivantCitroën présente un nouveau logo et une nouvelle identité visuelle, et fait ses débuts avec un nouveau concept car