Accueil Dernières minutes L'International Le fils aîné de l’ancien président américain comparaît devant la commission chargée...

Le fils aîné de l’ancien président américain comparaît devant la commission chargée d’enquêter sur l’assaut du Capitole.

0

Paris, 5 mai. (Cinktank.com) –

Donald Trump Jr, le fils aîné de l’ancien président américain Donald Trump, a comparu mercredi lors d’une audition virtuelle de trois heures devant la commission de la Chambre des représentants chargée d’enquêter sur l’assaut du Capitole.

Selon des sources citées par le diffuseur américain CNN, Trump Jr a répondu à toutes les questions de la commission et n’a pas invoqué le cinquième amendement au cours de l’entretien, qui a duré près de trois heures et a été « cordial ».

Comme l’a rapporté CNN début avril, le fils aîné de l’ancien président a envoyé un SMS à Mark Meadows, alors chef de cabinet de la Maison Blanche, deux jours après l’élection présidentielle de 2020 pour lui assurer qu’ils avaient de « multiples voies » sous contrôle pour saboter le processus électoral.

La fiancée de Trump Jr, Kimberly Guilfoyle, a parlé au personnel du comité le mois dernier. Tout comme la fille aînée de l’ancien président, Ivanka Trump, et son mari, Jared Kushner, qui était conseiller de son père, rappelle l’agence de presse Bloomberg.

Lire aussi:   L'ambassadeur russe à Tokyo estime qu'il est "impossible" de poursuivre les négociations de paix entre les deux pays.

Le 6 janvier 2021, une foule de partisans de Donald Trump prend d’assaut le Capitole américain, une insurrection qui fait cinq morts. La principale mission de la commission est d’élucider le rôle de l’ancien président des États-Unis et de ses partisans à l’époque où ils ont encouragé la prise de contrôle du Congrès pour perturber le processus qui a confirmé sa défaite face au président actuel, Joe Biden, lors des élections de novembre 2020.

Article précédentLe secrétaire d’État américain Antony Blinken est testé positif au coronavirus
Article suivantÉtats-Unis « n’a aucune preuve » que le Belarus montre une quelconque intention de s’impliquer militairement en Ukraine.