Accueil Dernières minutes Le CTA condamne le « harcèlement public » de Medina Cantalejo et appelle les...

Le CTA condamne le « harcèlement public » de Medina Cantalejo et appelle les clubs à « faire preuve de responsabilité ».

0

MADRID, 14 janv. (Cinktank.com) –

La Commission technique des arbitres (CTA) a « condamné fermement vendredi les menaces et le harcèlement public » dont a fait l’objet son président et ancien arbitre Luis Medina Cantalejo après le match entre le Rayo Vallecano et le Betis, et a appelé les clubs à « faire preuve de responsabilité » dans leur manière de communiquer avec leurs supporters.

Selon plusieurs médias, la police a dû se rendre au domicile de l’ancien arbitre andalou après des incitations sur les réseaux sociaux à se rendre à cet endroit après ce qui s’est passé lors du match disputé à Vallecas, un arbitrage dont le club vert et blanc lui-même s’était plaint sur son compte officiel  » Twitter « .

Par ailleurs, l’un de ses conseillers, José María Gallego, a également écrit sur le réseau social que le « règne, dépassant les attentes du scénario prévu » de Medina Cantalejo, élu fin novembre à la présidence du CTA en remplacement de Carlos Velasco Carballo, commençait.

Lire aussi:   La fabrication de véhicules polycarburants par les entreprises automobiles commencera dans les six mois : Gadkari

« Les arbitres de la première et de la deuxième division tiennent à condamner fermement par ces lignes un événement que nous considérons comme extrêmement grave. Les menaces reçues et le harcèlement public dont Luis Medina et sa famille ont fait l’objet ne peuvent se reproduire », a déclaré un communiqué du CTA.

L’organisation a remercié le président de la fédération Luis Rubiales pour avoir « défendu » le collectif et l’ancien arbitre « à un moment particulièrement triste pour l’arbitrage espagnol » et a rappelé que « dans les valeurs du football et du sport, il n’y a pas de place pour ce type de comportement ». « Pour cette raison, nous transmettons au président de notre CTA le maximum de soutien et d’affection de tout le collectif », a-t-il ajouté.

« De la même manière que nous assumons que ce sport et notre profession sont exposés à l’erreur et à la critique, nous demandons à tous les agents du football, en particulier aux clubs, de faire preuve de responsabilité dans la communication avec leurs membres et leurs fans afin d’éviter que des situations telles que celles vécues récemment et d’autres encore plus graves ne se reproduisent », ont déclaré les arbitres.

Lire aussi:   Essai de véhicules électriques pour le transport des touristes dans le complexe des grottes d'Ellora : Archeology Survey of India

Mercredi dernier, c’est Luis Rubiales lui-même qui a pris la défense du président du CTA. « Il a notre soutien total. Nous n’aimons pas discuter jusqu’aux petites heures du matin avec la police et la Guardia Civil, nous n’aimons pas cela et nous devons l’éradiquer. C’est une chose de critiquer et une autre d’accuser les arbitres de partialité ou, pire encore, d’agressions dans la maison d’un arbitre. Il faut que cela cesse », a-t-il déclaré lors du Clásico de la Supercopa de España au micro de Movistar+.

Article précédentLindsey Vonn : « Tiger Woods ? Nous sommes amis »
Article suivantLa Russie inclut les principaux associés de l’opposition Alexei Navalni dans sa liste de terroristes et d’extrémistes