Accueil Dernières minutes L'International Le Conseil de sécurité des Nations unies approuve le renouvellement pour un...

Le Conseil de sécurité des Nations unies approuve le renouvellement pour un an de l’embargo prolongé contre les Huthis au Yémen

0

Archive - Les miliciens Huthi au Yémen.


Archive – Les miliciens Huthi au Yémen. – Hani Al-Ansi/dpa – Archive

Live | Crise en Ukraine

Paris :, 1 Mar. (Cinktank.com) –

Le Conseil de sécurité des Nations unies a approuvé le renouvellement pour un an de l’embargo sur les armes imposé aux Huthis au Yémen et l’élargissement de son champ d’application en raison des actions récentes des rebelles dans le cadre du conflit, qui s’est intensifié ces derniers mois.

Le vote était de onze pour et quatre contre – Brésil, Irlande, Mexique et Norvège – et représente un renouvellement des mesures adoptées pour la première fois en 2014, qui comprennent des interdictions de voyage et des gels d’actifs sur un certain nombre de hauts responsables huthis.

La résolution prévoit également une extension jusqu’au 28 mars 2023 du mandat du groupe d’experts sur le Yémen, tout en condamnant les dernières attaques rebelles contre l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis (EAU), notamment l’attaque de janvier à Abu Dhabi qui a fait au moins trois morts.

Lire aussi:   Les États-Unis et l'OTAN remettent des propositions écrites à la Russie pour prévenir une hypothétique invasion de l'Ukraine.

L’envoyé spécial des Nations unies pour le Yémen, Hans Grundberg, a prévenu en février que la recrudescence des combats menaçait de rendre le conflit « hors de contrôle », à moins que les belligérants, les pays de la région et la communauté internationale dans son ensemble ne déploient « des efforts sérieux et urgents ».

« Les attaques contre les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite indiquent à quel point ce conflit risque de devenir incontrôlable », a-t-il souligné, avant de noter que « pour les Yéménites, le mois dernier a été marqué par une multiplication des lignes de front et des pertes civiles record. »

Pour sa part, le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordinateur des urgences des Nations unies, Martin Griffiths, a averti que la crise « continue de menacer la vie de millions de personnes dans le pays ». « Plus de 650 victimes civiles ont été confirmées en janvier. Cela représente une moyenne de 21 civils tués ou blessés chaque jour par les bombardements, l’artillerie, les armes légères et autres violences. C’est de loin le bilan le plus lourd de ces trois dernières années », a-t-il déploré.

Lire aussi:   L'Inde prolonge l'interdiction des vols internationaux en cas de pandémie jusqu'à la fin du mois de janvier 2002.

La guerre au Yémen oppose le gouvernement internationalement reconnu aux Huthis soutenus par l’Iran, malgré les efforts de médiation internationale, dans une guerre qui a provoqué ce qui est la plus grande crise humanitaire du monde. Les rebelles contrôlent la capitale, Sana’a, et d’autres régions dans le nord et l’ouest du pays.

Article précédentLa France, l’Allemagne et la Pologne reconnaissent « aspirations européennes » d’Ukraine
Article suivantLancement en Inde de l’Ashok Leyland AVTR 2825 Tipper avec AMT à 9 vitesses