Accueil Dernières minutes L'International Le Conseil de coopération du Golfe organise des « consultations inter-yéménites » à Riyad...

Le Conseil de coopération du Golfe organise des « consultations inter-yéménites » à Riyad fin mars.

0

RIAD, 17 mars. (DPA/EP) –

Le Conseil de coopération du Golfe (CCG) organisera une série de « consultations inter-yéménites » dans la capitale saoudienne, Riyad, à la fin du mois de mars, auxquelles il a invité les rebelles huthis du Yémen.

Ces « consultations », qui se tiendront du 29 mars au 7 avril, visent à ouvrir la voie à une solution pacifique du conflit du Golfe, qui a débuté il y a plus de sept ans.

Les pourparlers se tiendront donc dans le but « d’unifier les rangs et de combler le fossé entre les frères yéménites », en vue d’un « rapprochement » qui conduira au retour des deux parties à la table des négociations.

Le secrétaire général du CCG, Nayef al-Hajraf, a déclaré lors d’une conférence de presse que l’organisme invitera « sans exception » « toutes les parties yéménites concernées » pour discuter des questions politiques, militaires, économiques, de sécurité et de développement au Yémen.

L’objectif de la réunion sera donc de parvenir à un cessez-le-feu « global » et d’entamer des pourparlers de paix soutenus par l’ONU et les Nations unies. Quelque 500 personnes assisteront à ces consultations et, selon M. Al Hajraf, elles auront lieu que les Huthis soient présents ou non.

Lire aussi:   Le Canada verse 1,209 milliard d'euros en compensation foncière aux peuples autochtones

De son côté, le mouvement rebelle a déclaré mercredi qu’il accueillait favorablement tout type de dialogue se déroulant dans un « pays neutre » qui ne fait pas partie de l’alliance internationale dirigée par l’Arabie saoudite.

La guerre au Yémen oppose le gouvernement internationalement reconnu, dirigé par le président Abdo Rabbu Mansur Hadi et soutenu par la coalition internationale dirigée par Riyad, aux Huthis, soutenus par l’Iran.

Le conflit s’est intensifié sur plusieurs fronts ces derniers mois, malgré les efforts de médiation internationaux, dans une guerre qui a provoqué ce qui est la plus grande crise humanitaire du monde.

Article précédentPellegrini : « Personne ne peut être déçu par l’équipe ».
Article suivantLancement du Samsung Galaxy A53 5G et du Galaxy A33 5G : prix et spécifications