Accueil Dernières minutes L'International Le CICR et la FICR demandent 244 millions d’euros pour répondre à...

Le CICR et la FICR demandent 244 millions d’euros pour répondre à l’urgence en Ukraine

0

Paris :, le 1er mars. (EUROPE PRESS) –

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) ont demandé 250 millions de francs suisses (environ 244 millions d’euros) pour répondre à l’urgence humanitaire en Ukraine et dans les pays voisins, depuis la situation « s’aggrave rapidement ».

Le directeur général du CICR, Robert Mardini, craint que le conflit ne laisse un bilan « dévastateur » sur le plan humanitaire. « Nous assistons déjà à des coupures durables dans l’approvisionnement en eau et en électricité », a-t-il averti, reproduisant l’une des craintes que d’autres organisations travaillant sur le terrain expriment également ces derniers jours.

« Il y a des personnes qui appellent notre ligne d’assistance en Ukraine qui ont désespérément besoin de nourriture et d’un abri. Pour répondre à cette urgence massive, nos équipes doivent être en mesure d’opérer en toute sécurité pour atteindre ceux qui en ont besoin », a déclaré Mardini dans un communiqué.

Lire aussi:   Au moins cinq morts et plus de 100 blessés lors de la célébration de la victoire de l'équipe de football du Yémen.

Le CICR prévoit de travailler dans les prochaines semaines sur le regroupement familial, ainsi que sur la prise en charge des corps laissés par la guerre déclenchée jeudi dernier, lorsque le président russe Vladimir Poutine a donné l’ordre d’envahir le pays voisin.

De son côté, le secrétaire général de la FICR, Jagan Chapagain, a averti que « les besoins des personnes touchées par le conflit augmentent d’heure en heure », au point que la situation est déjà « désespérée » pour « de nombreux » Ukrainiens. Pour cette raison, il a appelé à une « réponse rapide » à l’urgence pour « sauver des vies ».

Chapagain a apprécié la « solidarité mondiale », à laquelle il a également lancé un appel pour augmenter l’aide et que le CICR et la FICR peuvent continuer à mener à bien leur travail en Ukraine et dans les pays voisins, qui accueillent déjà plus d’un demi-million de réfugiés.

Article précédentLa Russie exclue de la Coupe du monde au Qatar
Article suivantStoltenberg exclut d’envoyer des avions de combat en Ukraine : « L’OTAN ne participera pas au conflit »