Accueil Dernières minutes Sport Le Brésil gagne le derby contre l’Argentine

Le Brésil gagne le derby contre l’Argentine

0

Salinas, Équateur : Les deux nations sont tout près de sceller leur passage aux matchs finaux de samedi qui donneront deux places pour les barrages du Groupe mondial II de novembre. Le Brésil et l’Argentine sont connus pour être un classique du sport sud-américain.

En football, sans oublier le volley-ball, le basket-ball, le handball et, bien sûr, le tennis. Et le Brésil l’a remporté 2-1, en trois points qui sont allés jusqu’à trois sets chacun. La performance de Solana Sierra a été formidable.

La junior de 17 ans a obtenu sa plus importante victoire en tant que professionnelle aujourd’hui sur le béton (et la chaleur) de Salinas en battant Laura Pigossi, 126 WTA et récente finaliste du tournoi de Bogota, 7-6 (1), 4-6, 7-6 (12) en 187 minutes de jeu.

Le troisième set avait tout le piment qu’un match de tennis peut avoir. Des protestations de la part des deux équipes, des fans qui applaudissent à tue-tête, une crampe sévère dans la cuisse droite de Sierra qui l’a empêchée de bien servir alors qu’elle était à 5-3 pour conclure le match et… dix balles de match dans le tie break !

Oui. Une douzaine de balles de match avec le mérite de Sierra qui en a levé trois d’affilée lorsque dans le dernier tie break Pigossi menait 6-3. Mais le Brésilien n’a finalement pas réussi à conclure l’une des cinq balles de match, et Sierra a saisi la cinquième occasion.

Une clôture sensationnelle.
« C’est ma meilleure victoire en tant que professionnel. Je suis très heureux. Qu’ai-je pensé des cinq balles de match contre moi ? Rien. J’ai gardé la tête froide et j’ai joué chaque point du mieux que je pouvais. J’ai toujours eu confiance en mon jeu », a déclaré Sierra à BillieJeanKingCup.com. Le match Haddad Maia-Carlé n’a pas fait exception au suspense de l’ensemble de la série.

L’Argentine a fourni un gros effort physique pour égaler le jeu de Haddad et l’a souvent surpassée. Elle a joué le tie break avec autorité et l’a remporté 12-10. La gauchère de Sao Paulo a aiguisé ses coups dans le deuxième set.

Lire aussi:   Yulia Putintseva : "Sur la piste, je suis comme un gangster, mais en dehors, je suis un ange".

Elle a mieux servi que dans le premier set et l’a remporté 6-3. Mais… tout peut arriver dans un classique. Dans le dernier set, alors que les capitaines et les joueurs ne cessent de se disputer sur les erreurs répétées lors du match Sierra-Pigossi, Carlé prend une avance de 5-1 en jouant très bien et rapidement sur les lignes.

Il est sorti pour le match avec le score de 5-2 et 5-4. Mais comme nous l’avons dit, c’est un classique. Haddad n’a plus manqué son coup. Il a pris le pouvoir. C’était précis. Elle a forcé un tie break alors que Carlé menait 4-1, mais la Brésilienne l’a emporté 7-5 en 3 heures et 14 minutes.

En double, les Brésiliennes Haddad Maia et Carolina Alves ont commencé par balayer Julia Riera et Jazmin Ortenzi. Avec Haddad qui commande avec son coup droit et Alves qui travaille au filet. Une poignée de minutes et 3-0.
Les Argentins ont égalisé le score, en prenant des risques, en jouant davantage au filet.

Mais une paire d’erreurs offensives les mettait à nouveau en retard : 3-5. Après ce break et avec Alves au service, le Brésil a remporté le premier set 6-3.
Dans le deuxième set du double, l’Argentine s’est améliorée surtout dans ses jeux de service.

Ils les ont gagnés avec autorité. Ils ont fait le break dans le sixième jeu (4-2) et avec cet avantage, ils ont géré le set pour le conclure, sur la deuxième chance, 6-3. Le troisième jeu du dernier set s’est avéré être le break du match.

20 points disputés et l’Argentine a pu briser le service de Haddad Maia car elle avait 6 avantages, mais n’a pas pu. Puis le Brésil s’est rendu sur la chaise, après avoir subi de nombreux chocs dans ce match, pour mener 2-1.

Lire aussi:   Tim Henman à propos d'Andy Murray : peut-il avoir un autre bon parcours en Grand Chelem ?

Et ce match a fait mal à l’Argentine qui a immédiatement perdu le jeu de service d’Ortenzi. Avec cet avantage, les Brésiliens expérimentés ont terminé le match (et la série) par 6-1. Le Mexique au bord de la qualification L’équipe mexicaine a battu l’équipe locale de l’Équateur et est passée tout près de la qualification pour le grand samedi de la finale.

Hier, Renata Zarazua, la joueuse de simple numéro 1, n’a pas bien fini physiquement, donc la capitaine Giuliana Olmos s’est « habillée » en joueuse de simple et a joué le point d’ouverture. Et elle l’a gagné… Olmos a eu un premier set âprement disputé contre la locale Tania Andrade définie en Tie Break, mais au début du deuxième set la Mexicaine a cassé rapidement deux fois pour gagner 6-1.

Les Mexicaines n’ont pas eu à attendre le double pour clore le match en leur faveur, Fernanda Contreras ayant battu Mell Reasco 6-1, 6-4. Le troisième match a également été à l’avantage du Mexique, qui a battu le duo local 6-2, 6-1.

Le Chili a également franchi une étape importante aujourd’hui en battant confortablement le Paraguay et en se remettant ainsi de la défaite d’hier. Maintenant, les Chiliens et les Equatoriens devront gagner ce vendredi pour atteindre les matches de barrage.

La Colombie, comme le Chili, n’a pas eu de problèmes contre le Guatemala. Ils ont réglé le match dans les deux simples. La première Yuliana Lizarazo a battu Gabriela Rivera 6-3, 7-5. Et puis Maria Herazo a vaincu Andrea Weedon par 7-6 et 6-4.

« Il était difficile de se remettre de la défaite d’hier contre l’Argentine, mais aujourd’hui nous avons gagné et nous sommes toujours dans la course. Avec Camila Osorio, nous aurions sûrement eu plus d’occasions, mais ceux qui sont ici ont beaucoup de confiance en eux », a déclaré Lizarazo à ce site.

Article précédentAlejandro Davidovich : L’émotion d’être en demi-finale est énorme.
Article suivantLeylah Fernandez : Je suis très excitée et j’espère bien faire devant mon public.