Accueil Dernières minutes L'International Le Brésil défendra le maintien de la présence de la Russie au...

Le Brésil défendra le maintien de la présence de la Russie au prochain sommet du G20

0

Archive - Le président russe Vladimir Poutine lors du sommet du G20 à Rome.


Archive – Le président russe Vladimir Poutine lors du sommet du G20 à Rome. – EVGENIY PAULIN / KREMLIN POOL / ZUMA PRESS / CONTACT

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

Paris, 20 avr. (Cinktank.com) –

Le ministre brésilien des affaires étrangères, Carlos França, a déclaré qu’il défendrait le maintien de la Russie au sein du G20 lors du prochain sommet du groupe, après que les États-Unis et plusieurs de leurs alliés ont mis sur la table la possibilité d’expulser Moscou dans le contexte de l’invasion de l’Ukraine.

« Nous avons déjà fait connaître cette position au G20 afin que la Russie puisse participer au sommet des dirigeants. L’exclusion de la Russie ne répond pas au vrai problème, qui est le conflit », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse avec la directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala.

Lire aussi:   L'Allemagne signale pour la première fois plus de 260 000 cas quotidiens de coronavirus et dépasse 16,5 millions d'infections

La secrétaire d’État américaine au Trésor, Janet Yellen, a déclaré en début de semaine qu’elle boycotterait le G20 pour protester contre l’invasion de l’Ukraine par la Russie, selon le Wall Street Journal.

Mme Yellen assistera à la séance d’ouverture de la réunion des ministres des finances du G20, prévue mercredi, mais a indiqué qu’elle ne participerait pas à d’autres séances en raison de la présence de la Russie.

Le Kremlin a minimisé, à l’époque, l’importance d’une éventuelle expulsion de la Russie du G20 et a fait valoir que, dans la situation actuelle, « rien d’irréparable ne se produirait » si le groupe prenait finalement cette décision.

En ce sens, le porte-parole de la présidence russe, Dimitri Peskov, comme le rapporte l’agence de presse TASS, a assuré que le format du G20 est important et, malgré le fait qu’il y ait une guerre économique contre la Russie, a déclaré qu' »elle est prête à participer ».

De son côté, le ministère chinois des Affaires étrangères a défendu la participation de Moscou, soulignant qu’aucun membre « n’a le droit d’expulser » le pays, la Russie étant un membre important du G20″, selon des informations de la chaîne de télévision CGTN.

Lire aussi:   La "troïka" pour le Soudan et l'UE ne soutiendra pas la formation d'un nouveau gouvernement au Soudan sans participation civile.
Article précédentL’Australie est « profondément déçue » par la signature de l’accord de sécurité entre la Chine et les îles Salomon.
Article suivantEXPLIQUÉ : L’autoroute Bundelkhand de l’Uttar Pradesh a six mois d’avance sur le calendrier prévu