Accueil Dernières minutes Le Barça s’accroche à Memphis avant la « finale » de Munich

Le Barça s’accroche à Memphis avant la « finale » de Munich

0

L’équipe de Xavi Hernandez joue pour le tout ou rien en Ligue des champions contre le Bayern sans Ansu Fati

BARCELONE, 7 déc. (Cinktank.com) –

Le FC Barcelone fait confiance à Memphis Depay pour la « finale » mercredi (21h00) contre le Bayern Munich lors de la sixième et dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions, qui se joue à l’Allianz Arena à huis clos en raison de la pandémie et où l’on joue sans Ansu Fati son laissez-passer ou non pour les huitièmes de finale du tournoi.

Tout est contre le Barça, qui veut éviter le désastre d’une défaite, pour la première fois depuis 2000-01, au premier tour de la Ligue des champions. Sans but – seulement deux en cinq matchs -, avec un moral bas après la défaite en championnat contre le Betis et en l’absence de leur franchise, Ansu Fati, les hommes de Xavi Hernandez comptent sur Depay pour s’en sortir.

Les comptes de Xavi sont clairs : une victoire les place dans le tirage au sort des huitièmes de finale, et le contraire serait d’espérer une chimère, un match nul ou une victoire du Dynamo Kiev, sans aucune chance d’atteindre la Ligue Europa, contre Benfica à Lisbonne.

La tâche ne sera pas facile pour les Blaugrana, qui n’ont jamais gagné contre le Bayern Munich à l’Allianz Arena lors des cinq rencontres précédentes – trois défaites et deux nuls – mais ils compteront sur les meilleures performances de Depay et Ousmane Dembélé pour redresser une saison qui semble vouée à l’échec.

Lire aussi:   Nissan va construire deux nouveaux véhicules électriques dans son usine du Mississippi dans le cadre de son offensive mondiale en faveur des véhicules électriques.

« Nous devons nous concentrer sur nous-mêmes et y aller avec la mentalité de gagner le match », a déclaré l’attaquant néerlandais. Outre la faillite sportive que pourrait signifier pour le club présidé par Joan Laporta l’élimination dans la plus haute compétition continentale, il y a l’aspect économique : tomber en Ligue des Champions signifierait une perte de 20,2 millions qui avaient été budgétés pour atteindre, au moins, les quarts de finale.

Xavi a fait appel à des joueurs de l’équipe des jeunes comme Iñaki Peña, Nico, Gavi et Balde, et Ilias Akhomach, la grande nouveauté d’une liste qui comprend également Dembélé, qui vise à être titulaire dans une équipe dont les absences sont celles d’Ansu Fati, Pedri, Agüero, Sergi Roberto et Martin Braithwaite.

EFFET COMPLET ET EFFET LEWANDOWSKI

En l’absence de Goretzka, Choupo-Moting, Sabitzer, Kimmich et Gnabry, ainsi que de Lucas Hernandez, incertain en raison de problèmes de cheville, les hommes de Julian Nagelsmann chercheront à obtenir six victoires sur six en phase de groupes et à éliminer un adversaire en une seule fois dans leur stade imprenable pour asseoir leur statut de favoris.

Leurs atouts seront une fois de plus le vétéran Thomas Müller, qui a marqué sept buts en six matches de Ligue des champions contre Barcelone, et l’éternel Robert Lewandowki, qui a confirmé ses prétentions au Ballon d’Or. En effet, l’attaquant polonais a marqué plus de buts à lui tout seul (27) que l’ensemble du Barça (25) lors de la première saison de « l’ère post-Messi ».

Lire aussi:   Intel au CES 2022 : lancement de la puce Intel Core i9-12900KS avec une vitesse d'horloge pouvant atteindre 5,5 GHz

Lewandowski a inscrit un doublé lors du match aller 0-3 au Camp Nou et peut égaler le record de Cristiano Ronaldo, qui a marqué lors des six matches de la phase de groupes, établi par l’attaquant portugais avec le Real Madrid lors de la campagne 2017-18. Le Polonais a inscrit neuf buts cette saison, à égalité avec Sebastien Haller (Ajax), et est à deux longueurs du record de Ronaldo en phase de groupes en 2015-16.

L’ambition de Lewandowski, et celle d’un Bayern qui peut laisser un futur rival dans son sillage, sera la principale pierre d’achoppement pour un Barça à la recherche de son identité, et défendant son présent et son avenir sportif et économique dans une compétition qui était talismanique dans la seconde moitié du nouveau siècle, et qui simule aujourd’hui le réveil d’un mauvais rêve.

DONNÉES TECHNIQUES.

–… DES ALIGNEMENTS POSSIBLES.

BAYERN MUNICH : Neuer ; Pavard, Suele, Nianzou, Davies ; Roca, Tolisso ; Musiala, Mueller, Coman ; Lewandowski.

FC BARCELONE : Ter Stegen ; Araújo, Piqué, Lenglet ; Dembélé, F. De Jong, Busquets, Alba ; Nico González, Gavi et Depay.

–REFEREE : Ovidiu Hategan (ROU).

-STADIUM : Allianz Arena.

–TIME : 21:00.

Article précédentLe président allemand exclut d’assister aux Jeux olympiques d’hiver de Pékin
Article suivantAu moins 39 morts et 12 disparus dans l’éruption du volcan Semeru en Indonésie.