Accueil Dernières minutes Le Barça affronte le pire test de tous les temps

Le Barça affronte le pire test de tous les temps

0

Le Barça doit faire face à la pire revalidation de son histoire

Hors de la « Ligue des champions », ils affrontent une équipe de Naples qui peut prétendre à tout.

BARCELONE, 16 févr. (Cinktank.com) –

Le FC Barcelone affronte Naples jeudi au Camp Nou dans le cadre du match aller des barrages de l’Europa League, mais il est également confronté au pire des tests puisqu’il revient à la compétition continentale par la petite porte, éliminé de la Ligue des champions et confronté à la nécessité de ne pas échouer face à un « croquemitaine » qui aspire à tout.

Éliminés de la Ligue des champions, relégués en Ligue Europa et harcelés lors du tirage au sort par une équipe de Naples dont personne ne voulait, qui se bat encore pour la Serie A et qui arrive à Barcelone prête à gâcher cette deuxième chance pour l’équipe « culer ». C’est comme ça que le FC Barcelone est.

Mais tout peut être vu sous un angle positif. On peut considérer l’Europa League comme une voie d’accès à la prochaine Ligue des champions — le vainqueur obtient un billet direct –, comme l’occasion historique de remporter la première Europa League — une compétition que le Barça n’a pas — et de donner un premier titre à un projet de Xavi destiné à se confirmer dans le temps.

Lire aussi:   L'exposition qui marque la première vitrine NFT de la Tao Art Gallery

Naples est un rival de taille et une grosse pierre à sauter sur le chemin pour voir le bon côté de la vie, ce verre à moitié plein et non à moitié vide. Les Napolitains, troisièmes de la Serie A, à deux points du leader, retrouvent leurs forces et abordent ce choc en force face à un Barça blessé, en colère et enragé d’avoir, comme l’a reconnu Xavi, écouté l’hymne des « champions » dans d’autres stades et non dans le leur.

C’est comme ça. Le Barça n’a pas réussi à passer la phase de groupe de la plus haute compétition continentale, il doit maintenant profiter de cette revalidation, aussi difficile soit-elle, aussi compliquée soit-elle à cause de Naples, et même si certains veulent minimiser l’importance, dans le sens le plus négatif de dépréciation, de cette deuxième compétition du  » Vieux Continent « .

Le Barça et le Napoli se sont rencontrés en huitième de finale de la Ligue des champions 2020 tant attendue. Une rencontre très récente, encore fraîche dans la mémoire de beaucoup, qui s’est terminée par un match nul 1-1 à Naples et, après la pause due à la pandémie de coronavirus, par une victoire 3-1 au Camp Nou. Trois buts de Lenglet, Messi et Luis Suárez que l’on ne verra pas, sauf surprise du défenseur central français.

Lire aussi:   Lancement des écouteurs tour de cou Vivo Wireless Sport Lite : prix et tous les détails

Pour ce match, le Barça arrive avec le doute sérieux du défenseur central Ronald Araujo, blessé par une surcharge du muscle soléaire de la jambe gauche lors du derby contre le RCD Espanyol, qui s’est soldé par un match nul (2-2) sauvé par Luuk De Jong dans le temps additionnel. Point marqué, dans un derby avec un bon sentiment mais des notes à garder en tête pour s’améliorer.

Mais le Barça, qui n’a perdu que trois de ses 27 matches à domicile contre des adversaires italiens, est loin d’être au plus mal en termes de blessures. Cependant, Dani Alves n’est pas inscrit et les absents de longue durée, notamment Ansu Fati, se feront sentir.

Pour Naples, l’absent le plus important est Lobotka, mais ni Politano ni Lozano ne seront disponibles pour ce premier match de play-offs. Cependant, les Napolitains feront revenir l’attaquant Osimhen, une grande référence offensive avec Insigne, tandis que l’Espagnol Fabian Ruiz tentera de voler le milieu de terrain à ses amis Pedri ou Gavi.

FICHE TECHNIQUE.

–… DES ALIGNEMENTS POSSIBLES.

FC BARCELONE : Ter Stegen ; Dest, Piqué, Eric Garcia, Jordi Alba ; Busquets, F. De Jong, Pedri ; Adama Traoré, Aubameyang et Gavi.

NÁPOLES : Ospina ; Di Lorenzo, Rrahmani, Koulibaly, Mário Rui ; Zambo Anguissa, Fabián Ruiz ; Elmas, Zielinski, Insigne ; et Osimhen.

–REFEREE : István Kovács (RUM).

-STADIUM : Camp Nou.

–TIME : 18.45/Movistar.

Article précédentChris Evert ne croit pas que Peng Shuai soit saine et sauve.
Article suivantLes voyages aériens vont devenir plus coûteux car les prix du carburant ATF atteignent un niveau record après une hausse de 5,2 %.