Accueil Dernières minutes L'International L’Autorité palestinienne qualifie de « victoire » la décision de l’UA de reporter le...

L’Autorité palestinienne qualifie de « victoire » la décision de l’UA de reporter le débat sur le statut d’Israël.

0

Il déclare que « c’est un pas de plus sur la voie de la pression sur Israël pour mettre fin à son occupation ».

Paris :, 7 févr. (Cinktank.com) –

L’Autorité palestinienne a applaudi la décision de l’Union africaine (UA) de reporter la discussion sur la reconnaissance d’Israël en tant que membre observateur de l’organisme, affirmant qu’il s’agit d’une « victoire » pour la cause palestinienne.

Le ministère palestinien des affaires étrangères a déclaré, dans un communiqué publié sur son site web, que la décision était en faveur des « droits justes du peuple palestinien et de la libre volonté des peuples africains ».

Elle a déclaré qu’il s’agissait d’une « nouvelle étape sur la voie de la pression exercée sur Israël pour qu’il mette fin à son occupation », qu’il « mette fin à ses violations continues contre le peuple palestinien » et qu’il « se conforme à la légitimité internationale et à ses résolutions ».

Pour cette raison, il a remercié les dirigeants des pays africains pour cette décision et a applaudi le fait qu' »ils ont refusé de donner ce statut (d’État observateur) à la puissance occupante », en référence à Israël.

L’UA a indiqué dimanche qu’elle suspendait le débat sur la question jusqu’à la prochaine Assemblée générale du groupe, l’année prochaine, et en attendant les résultats d’un rapport qui sera rédigé par un comité mis en place pour étudier la question.

Lire aussi:   Le G7 promet une aide financière de 18,7 milliards d'euros à l'Ukraine sur 2022

Israël a rejoint l’Union africaine en tant qu’observateur en juillet de l’année dernière, lorsque le président de la commission, Musa Faki Mahamat, a annoncé cette décision avec le soutien du président du groupe de l’époque, le président de la République démocratique du Congo (RDC), Felix Tshisekedi.

Depuis lors, 21 États membres de l’UA ont protesté contre cette décision, dont l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Zimbabwe, la Namibie et le Botswana, en solidarité avec la cause palestinienne. Israël était déjà un membre observateur lors de la fondation de l’UA avant une première expulsion suite à une campagne menée par l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

Suite à la décision, le ministère israélien des affaires étrangères a déclaré que la décision était « clairement dans l’intérêt de tous » et a fait valoir que la participation d’Israël à l’organisation africaine « facilitera une plus grande coopération entre Israël et les pays membres ».

« Israël attache une grande importance à l’élargissement du dialogue et de la coopération avec l’Union africaine en fonction des changements intervenus au Moyen-Orient et le perçoit comme une expression importante de nos activités communes pour la prochaine génération du continent », a-t-il déclaré.

Lire aussi:   Trump accuse les leaders républicains qui n'admettent pas les vaccinations de n'avoir "pas de cran".
Article précédentNiklas Süle quittera le Bayern Munich pour le Borussia Dortmund en été
Article suivantLe bitcoin atteint son plus haut niveau depuis quatre semaines et l’éther son plus haut niveau depuis trois semaines.