Accueil Dernières minutes L’Atlético de Simeone et autres nuits magiques européennes

L’Atlético de Simeone et autres nuits magiques européennes

0

MADRID, 13 avr. (Cinktank.com) –

Depuis l’arrivée de Diego Pablo Simeone sur le banc de l’Atletico Madrid en décembre 2011, les colchoneros n’ont plus connu la défaite à domicile, que ce soit au Vicente Calderon ou au Wanda Metropolitano, en match à élimination directe de la Ligue des champions. Onze équipes – Milan, Barcelone, Chelsea, Leverkusen, Real Madrid, PSV, Bayern, Leicester, Juventus, Liverpool et Manchester United – n’ont pas réussi à battre les Rojiblancos, qui ne sont pas des hôtes faciles.

Aujourd’hui, ils devront revenir d’une défaite 1-0 à l’aller contre Manchester City, encore un résultat contre eux à l’aller, alors qu’ils ont toujours été synonymes de victoire au retour, avec trois défaites à l’extérieur à l’aller et trois victoires à domicile. Nous passons donc en revue les autres grandes soirées que l’Atlético del « Cholo » a connues en Ligue des champions ces dernières années.

1. Atlético 1-0 FC Barcelona. 2014.

Au match aller au Camp Nou, les deux équipes ont fait match nul (1-1), laissant tout ouvert pour le match retour au stade Vicente Calderón. Première grande soirée européenne pour le « super Atleti » de Cholo. Le courage, le dévouement et l’ambition des « rojiblancos » ont contaminé les supporters « colchoneros » un soir où ils ont éliminé un Barça très pauvre. Le but de Koke a suffi, dans un match où l’Atlético a dominé Barcelone pour atteindre les demi-finales de la Ligue des champions 40 ans plus tard, dans un Calderón qui a vibré pour la Ligue des champions.

Lire aussi:   CES 2022 : TCL présente la nouvelle génération de mini-LED et la technologie des vêtements.

2. Atlético 2-0 FC Barcelona. 2016.

L’Atleti et le Barça se sont retrouvés. Ces derniers avaient soif de revanche et disposaient d’un trident menaçant – Neymar, Suárez et Messi – et lors du match aller des quarts de finale de la 15-16, ils se sont imposés 2-1 au Camp Nou. Mais les rouges et blancs ne se sont pas laissé abattre et ont prouvé une fois de plus qu’à domicile, en Europe, ils sont un cauchemar pour leurs adversaires. Un doublé de Griezmann a permis à l’Atlético de se qualifier une nouvelle fois. Encore une grande date pour le Vicente Calderón, avec une communion équipe-fans qui, comme en 2014, a été déterminante pour voir l’Atlético lutter pour le titre en finale.

3. Atlético 1-0 Bayern Munich. 2016

Après l’euphorie des quarts de finale, le Bayern tout-puissant de Guardiola, qui abordait cette saison après avoir été éliminé en demi-finale par le Real Madrid et le Barça lors des deux précédentes, est arrivé au stade rouge et blanc. Mais le rouleau allemand n’a pas non plus fonctionné au Calderón. Les « rojiblancos » sont venus en masse avec un objectif clair : ils ont brouillé les Allemands et remis les pendules à l’heure lors du match aller à Madrid grâce à un seul but « maradonien » de Saúl Ñíguez. Ce but leur a permis de revenir en finale, après avoir défendu bec et ongles leur avance au match retour en Allemagne, dans une bataille tactique remportée par Simeone.

Lire aussi:   Un cargo incendié contenant des Porsche, des Bentley et d'autres voitures de luxe coule aux Açores deux semaines après l'incendie

4. Atletico 2-0 Juventus. 2019.

Tout semblait indiquer que la Juventus de Cristiano Ronaldo repartirait avec quelque chose de positif de sa visite au Metropolitano en huitième de finale de la saison 18-19, mais ce fut le contraire. Deux coups de pied arrêtés de Godín et Giménez leur ont donné une avance précieuse de 2-0 avant le match retour. Ce fut la première grande soirée européenne dans le nouveau stade rouge et blanc, mais cela ne les a pas aidés à avancer sur leur chemin européen, car la Vecchia Signora, avec un triplé de Ronaldo, est revenue de l’arrière.

5. Atletico 1-0 Liverpool. 2020.

En huitième de finale de la Ligue des champions 2019-2020, Liverpool, vainqueur de la compétition lors de la précédente édition, était opposé à l’Atlético. Au match aller à la Wanda, les « rojiblancos » ont imposé leur loi et ont pu défendre le but précoce de Saúl contre les attaques vertigineuses des « rouges ». Une fois encore, ils ont été à la hauteur, et de quelle manière, face à l’un des favoris. Une tâche qu’ils ont accomplie à Anfield, où ils ont su résister au rythme infernal avec lequel les Anglais ont soumis l’Atleti. Mais un excellent Llorente avec un double a permis aux rouges et blancs d’avancer (2-3).

Article précédentTiger Woods : « Maintenant, je suis prêt pour St Andrews »
Article suivantLe Real Madrid survit à un grand champion