Accueil Dernières minutes L'International L’armée irakienne se déploie à Messena pour contenir la dernière vague de...

L’armée irakienne se déploie à Messena pour contenir la dernière vague de violence politique

0

Paris :, 13 févr. (Cinktank.com) –

Les forces de l’armée irakienne se sont déployées dimanche dans le gouvernorat de Mesena, dans l’est de l’Irak, face à la tension générée ces derniers jours par l’assassinat d’un partisan du puissant clerc chiite Muqtada al-Sadr, vainqueur des élections législatives d’octobre, en milieu de semaine.

Mesena est le théâtre d’un conflit entre les milices d’al-Sadr, les « compagnies de la paix » (Saraya al Salam) et le groupe armé de la Ligue des Justes (Asaib Ahl al Haq), dirigé par Qais Jazali et l’une des principales factions des puissantes Forces de mobilisation populaire (FMP), un groupe pro-iranien dont la confrontation avec le religieux s’est intensifiée depuis la victoire de son bloc sadriste aux élections législatives.

Des sources sécuritaires ont donc confirmé à l’agence de presse Shafaq le déploiement de plusieurs unités « pour sécuriser la situation » et rétablir le calme.

Al Sadr avait présenté l’assassinat de son partisan comme une attaque politique visant à faire pression sur lui dans les difficiles négociations gouvernementales. Le religieux mise sur la mise en place d’un exécutif basé sur la majorité parlementaire qu’il a obtenue aux élections d’octobre, en ignorant autant que possible les groupes pro-iraniens, grands perdants des élections, alliés au FMP.

Lire aussi:   La Chambre européenne et les 27 négocieront les nouvelles règles pour les géants du numérique le semestre prochain

À cela s’ajoutent la crise endémique de la drogue et les affrontements tribaux dans le gouvernorat, qui ont conduit à la mort par balle du juge anti-drogue Ahmed Faisal Jasaf samedi dernier, ce qui a entraîné une visite immédiate du Premier ministre irakien Mostafa al-Kazemi dans la région pour contenir les tensions en cette période de « circonstances politiques compliquées ».

Article précédentLes manifestations des camionneurs contre les restrictions font 97 interpellations à Paris
Article suivantAu moins quatre morts dans une fusillade lors de funérailles à Ciudad Juárez