Accueil Dernières minutes L'International L’Arabie saoudite se dit préoccupée par le comportement « négatif » de l’Iran à...

L’Arabie saoudite se dit préoccupée par le comportement « négatif » de l’Iran à l’égard de l’accord nucléaire.

0

Paris :, 30 déc. (Cinktank.com) –

Le roi Salman bin Abdulaziz d’Arabie saoudite s’est inquiété mercredi du « comportement négatif » et des politiques menées par les autorités iraniennes en plein milieu des discussions à Vienne sur l’accord sur le nucléaire iranien.

« L’Iran est un pays voisin. Nous espérons qu’il changera ses politiques et son comportement négatifs dans la région et qu’il s’orientera vers le dialogue et la coopération », a-t-il déclaré à propos des négociations de l’accord nucléaire dans son discours annuel, par voie télématique via la pandémie COVID-19, devant le Conseil de la Choura, selon le portail Arab News.

Le roi d’Arabie saoudite a ajouté qu’ils « suivent avec une grande inquiétude les politiques du régime iranien », notamment « l’établissement et le soutien de milices sectaires et armées, le déploiement systématique de ses capacités militaires dans les pays de la région et son manque de coopération avec la communauté internationale en ce qui concerne le programme nucléaire ».

« Nous assurons également le suivi du soutien du régime iranien à la milice terroriste Huthi, qui étend la guerre au Yémen, exacerbe la crise humanitaire dans ce pays et menace la sécurité du royaume et de la région », a déclaré bin Abdulaziz.

Le roi saoudien a souligné que le royaume s’intéresse à « la sécurité et la stabilité du Yémen et de la région » et qu’il s’efforce d' »alléger les souffrances du peuple yéménite ». À cet égard, il a souligné qu’ils cherchent à « faire pression sur toutes les parties pour qu’elles acceptent des solutions politiques », selon Sky News.

Lire aussi:   Trois personnes tuées dans une opération à Al Hol, en Syrie, contre un kamikaze présumé de l'État islamique

En outre, l’Arabie saoudite a réaffirmé son engagement « à mettre fin au conflit au Yémen » et a soutenu « les efforts mondiaux et internationaux pour parvenir à une solution politique ».

Sur la Syrie et la Libye, elle a déclaré soutenir « tous les efforts visant à trouver des solutions politiques qui préservent la souveraineté, l’unité et la sécurité des deux pays », ainsi qu’à atteindre « la sécurité et la stabilité pour mettre fin aux souffrances des populations ».

Le monarque saoudien a en outre déclaré que l’Arabie saoudite soutient le peuple libanais et a exhorté tous les dirigeants libanais à donner la priorité aux intérêts de leur peuple et à œuvrer pour réaliser ce à quoi le peuple aspire : « en termes de sécurité, de stabilité et de prospérité, pour mettre fin à l’hégémonie du Hezbollah ».

D’autre part, le roi a profité de la réunion pour féliciter le prince héritier, Mohammed bin Salman, à qui il a attribué les différents projets réalisés dans le cadre du programme  » Vision 2030  » du pays, qui vise à créer une économie diversifiée grâce au tourisme et à d’autres réformes telles que le développement des industries non pétrolières. Le roi a ajouté que ce programme « va créer de grandes opportunités d’emploi ».

Lire aussi:   Maduro accuse les États-Unis de "poignarder" le Sommet des Amériques

Mardi, le président de la Choura, Abdullah al-Seikh, a souligné le travail « distingué » du Conseil, qui « a apporté des contributions remarquables aux réformes menées par le pays ». En particulier, 46 sessions télématiques ont été organisées au cours de la première année de la huitième session, selon la Saudi Gazette.

Article précédentTodd Woodbridge : Je ne pense pas que ce soit une surprise que Medvedev ait gagné l’Open d’Australie.
Article suivantUn huilage régulier peut-il tenir en échec les problèmes de cheveux ? Le savoir de l’expert