Accueil Dernières minutes L'International Lapid rencontre une délégation américaine dans un contexte de tensions sur l’Esplanade...

Lapid rencontre une délégation américaine dans un contexte de tensions sur l’Esplanade des Mosquées

0

Paris, 22 avr. (Cinktank.com) –

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, a rencontré jeudi de hauts responsables américains dans l’espoir de réduire les tensions en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, dans un contexte de tirs croisés entre les parties et d’affrontements ces derniers jours autour de l’Esplanade des Mosquées.

« Nous avons discuté des efforts d’Israël en cette période difficile pour préserver le ‘statu quo’ sur le Mont du Temple, et j’ai exprimé ma reconnaissance aux États-Unis pour leurs efforts visant à apaiser les tensions dans la région », a déclaré le ministre israélien sur son profil Twitter officiel.

Au cours de la réunion, les parties ont discuté « des efforts déployés par Israël », a déclaré M. Lapid. « J’ai mis à jour qu’au cours des deux premières semaines du Ramadan, des centaines de milliers de musulmans ont prié dans la mosquée Al Aqsa. Les seuls qui les dérangeaient étaient les extrémistes et les partisans du Hamas », a-t-il ajouté.

Le ministre des affaires étrangères a expliqué que ces personnes « ont investi la mosquée, l’ont profanée, ont interrompu les prières et ont lancé des feux d’artifice, ainsi que des cocktails Molotov et des pierres ». M. Lapid a indiqué qu' »ils s’efforcent de prévenir la violence et de permettre à la prière de se dérouler comme d’habitude ».

De son côté, l’ambassadeur américain en Israël, Tom Nides, a indiqué sur ses réseaux que ces pourparlers s’inscrivent dans le cadre d’une « diplomatie discrète et implacable visant à réduire les tensions » dans la région en raison des récents événements.

Lire aussi:   Un ancien secrétaire d'État du gouvernement britannique dénonce avoir été démis de ses fonctions parce qu'il est musulman

Selon Haaretz, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a envoyé en Israël la secrétaire d’État adjointe pour les affaires du Proche-Orient, Yael Lempert, et le secrétaire adjoint pour Israël et la Palestine, Hady Amr, ainsi que d’autres hauts fonctionnaires.

« L’État d’Israël est confronté à un terrorisme islamiste extrémiste dont le seul but est de répandre la peur et le chaos. Nous appelons tous les dirigeants de la région à agir et à exprimer leur responsabilité pour calmer la situation », a déclaré M. Lapid après la réunion sur son profil Twitter officiel.

Dans le cadre de cette visite, la délégation américaine a également rencontré le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, dans la ville de Ramallah, en Cisjordanie, où elle a demandé à l’administration Biden d’intervenir « immédiatement et de toute urgence » compte tenu de la gravité de la situation.

M. Abbas a souligné la nécessité d’un « arrêt immédiat des attaques israéliennes et du plein respect de la situation juridique et historique à Jérusalem, en particulier sur le Mont du Temple. Ce faisant, il a tenu le gouvernement israélien pour responsable de la détérioration de la situation, a rapporté l’agence de presse Wafa.

Lire aussi:   Le ministre en chef de Hong Kong exhorte la population à voter aux élections maintenant que la crise est "terminée".

Le chef du Hamas, Zaher Jabarin, a déclaré dans un communiqué que « tous les moyens sont disponibles pour répondre aux attaques de notre peuple contre Al Aqsa », avant une nouvelle journée d’affrontements possibles vendredi, jour de prière pour les musulmans.

Parallèlement, un autre dirigeant du Hamas, Ismail Haniyeh, a discuté des développements sur le terrain à Jérusalem et à Gaza avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Lavrov, au cours d’un long entretien téléphonique cet après-midi.

Dans une déclaration, il a indiqué qu’au cours de la réunion, il a exprimé son appréciation de la position russe de soutien à la partie palestinienne et du « rejet des mesures sionistes en cours » dans la mosquée Al Aqsa.

La police israélienne interdira aux non-musulmans l’accès à l’Esplanade des Mosquées à partir de vendredi et jusqu’à la fin du mois de Ramadan – le 2 mai – en raison du récent pic de tensions et d’affrontements de ces derniers jours, en plein mois sacré musulman, de la Pâque et de Pessah.

Article précédentLe Royaume-Uni met à jour le code de la route et autorise le visionnage de contenus dans les voitures à conduite autonome
Article suivantLe championnat ISPS Handa avec six italiens