Accueil Dernières minutes L'International L’ancien vice-chancelier autrichien Heinz-Christian Strache réinculpé pour corruption

L’ancien vice-chancelier autrichien Heinz-Christian Strache réinculpé pour corruption

0

VIENNE, 1 fév. (DPA/PE) –

L’ancien vice-chancelier d’Autriche et grande figure d’extrême droite Heinz-Christian Strache a été accusé ce mardi par le parquet de corruption, dans une énième affaire de corruption impliquant le Parti de la liberté (FPO).

L’accusation est basée sur la déclaration du prétendu corrupteur, un homme d’affaires proche du parti qui s’est vu octroyer un poste de membre du conseil de surveillance de l’opérateur routier national Asfinag en échange d’une somme d’argent, tandis que Strache servait de vice-chancelier entre 2017 et 2019.

Tous deux risquent des peines de prison pouvant aller jusqu’à cinq ans s’ils sont reconnus coupables. Dans le cas de Strache, il s’agirait de la deuxième condamnation qu’il a reçue ces derniers temps, après qu’en octobre 2021 dernier, il a écopé d’une peine de quinze mois de prison avec sursis pour une autre affaire de corruption.

À cette occasion, un tribunal régional de Vienne a reconnu Strache coupable de corruption pour avoir accepté un don de 10 000 euros du propriétaire d’une clinique privée et de son ami, Walter Grubmueller, qui était en fait une incitation financière à modifier une loi sur les frais médicaux.

L’affaire a également été sous le feu des projecteurs d’une commission d’enquête parlementaire chargée d’élucider ce qu’on appelle en Autriche « l’affaire Ibiza » ou « l’Ibizagate », un scandale de corruption détecté alors que le FPÖ faisait partie de la coalition gouvernementale de l’ancien chancelier, Sebastian Kurz, a aussi éclaboussé d’autres affaires de corruption.

Lire aussi:   La Suisse vote par référendum pour limiter davantage la publicité sur le tabac

Les autorités autrichiennes enquêtent pour savoir si Strache a enfreint des lois depuis qu’une vidéo enregistrée secrètement à Ibiza en mai 2019 a été rendue publique, dans laquelle on le voit parler à une femme se faisant passer pour un riche donateur russe d’accords potentiels pour gagner de l’influence dans les médias et dans les centres de pouvoir du pays, images qui ont provoqué l’effondrement de cette coalition et la fin de la carrière politique de Strache.

Article précédentComment les femmes peuvent-elles remplir leur quota de calcium ?
Article suivantLe relais de la flamme des Jeux d’hiver de Pékin est lancé