Accueil Dernières minutes L'International L’Allemagne et l’Autriche rejettent le projet de la CE d' »investissement vert » dans...

L’Allemagne et l’Autriche rejettent le projet de la CE d' »investissement vert » dans les projets nucléaires et gaziers

0

BERLIN / VIENNE, 2 janv. (DPA / EP) –

Le gouvernement autrichien et les responsables du Parti social-démocrate allemand, noyau de la coalition gouvernementale en Allemagne, ont rejeté une proposition de la Commission européenne de déclarer certains projets nucléaires et gaziers comme « investissement vert » au point de déposer une plainte si le projet va de l’avant.

La proposition propose de donner la qualification de « vert » aux projets qui remplacent le charbon et émettent jusqu’à 270 grammes de CO2 par kWh, selon le projet, auquel l’agence de presse Bloomberg a eu accès. Avec cette qualification, les permis de construire pourraient être obtenus jusqu’en 2030, à condition qu’il existe un projet de basculement vers les énergies renouvelables ou à faibles émissions avant la fin de 2035.

« Comme ces plans sont mis en œuvre tels qu’ils sont rédigés, nous allons les dénoncer », a prévenu la ministre autrichienne de l’Action pour le climat, Leonore Gewessler, sur son compte Twitter.

Lire aussi:   Bruxelles et Washington condamnent la "chantage" Le chantage énergétique de la Russie et la nécessité de réduire les importations de gaz

Les partisans de la mesure pensent que les centrales à gaz sont plus propres que les centrales à charbon et que l’énergie nucléaire n’émet pas de gaz à effet de serre, mais les détracteurs de la proposition comprennent que les émissions ne sont pas suffisamment sûres pour être classées comme telles.

Gewessler a accusé la Commission européenne de faire un « lifting » et a assuré que « l’énergie nucléaire est dangereuse et ne représente en aucun cas une solution dans la lutte contre la crise climatique ».

Le vice-président des sociaux-démocrates au Parlement allemand, Matthias Miersch, a également déclaré que « l’Allemagne devrait épuiser toutes les possibilités lorsqu’il s’agit d’éviter la promotion de cette technologie au niveau européen » car « l’énergie nucléaire n’est pas durable et n’a pas de sens . , d’un point de vue économique », compte tenu du coût du stockage des déchets et de l’impossibilité de financer de nouvelles usines sans « d’énormes subventions entre les deux ».

Lire aussi:   Downing Street a organisé deux fêtes aux premières heures des funérailles du duc d'Édimbourg

« L’avenir ne devrait appartenir qu’aux énergies renouvelables, notamment au niveau européen », a déclaré à DPA Miersch, dont le parti est en coalition avec les Verts et les Libéraux-démocrates. « Si on ajoute ces éventuelles subventions à l’énergie nucléaire, il en résulterait une énorme distorsion de compétitivité », a-t-il assuré.

Les États membres et la plateforme sur la finance durable ont jusqu’au 12 janvier pour répondre à la proposition. La Commission préparera ensuite une loi déléguée qui sera envoyée aux pays et au Parlement européen pour débat.

Article précédentSymptômes d’Omicron : saviez-vous que ces facteurs peuvent être un indice pour faire un test de dépistage de la nouvelle variante ?
Article suivantLes rues de Kaboul accueillent à nouveau une marche appelant à la levée des sanctions américaines