Accueil Dernières minutes L’agent de Dembélé affirme qu' »il y a des menaces de ne plus...

L’agent de Dembélé affirme qu' »il y a des menaces de ne plus jouer » et que « c’est interdit ».

0

BARCELONE, 18 janv. (Cinktank.com) –

L’agent du joueur du FC Barcelone Ousmane Dembélé, Moussa Sissoko, a assuré que son client a reçu des « menaces de ne plus jouer » en tant que Blaugrana s’il n’accepte pas l’offre de renouvellement et a souligné que les dirigeants du Barça vont « perdre » le Français « tout seul ».

« Si Barcelone avait voulu négocier, ils auraient pu essayer de s’asseoir et de discuter avec nous. Mais il n’y a pas de discussion et seulement des menaces de ne plus jouer dans leur équipe. Et c’est interdit. Nous allons défendre les droits d’Ousmane Dembélé », a commenté l’agent dans une interview accordée à « RMC Sport ».

Sissoko a assuré, dans ce sens, qu’il n’y a pas eu de négociation, seulement une offre à laquelle ils n’ont pas répondu, niant également qu’ils ont déjà clair ce qui se passera avec le joueur encore blaugrana, que son entraîneur Xavi Hernandez voit comme un joueur clé au niveau sportif.

Lire aussi:   Les ventes et le bénéfice d'Apple dépassent les estimations alors que l'IPhone est touché par la chaîne d'approvisionnement.

« Je suis ici pour défendre les intérêts de mon joueur. Nous ne sommes pas là pour alimenter les débats sur les réseaux sociaux. Mais nous devons dire la vérité. Oui, nous sommes exigeants, mais nous avons déjà montré que la carrière d’Ousmane n’est pas dictée par l’argent, sinon il ne serait pas là », a-t-il lancé.

Et quant à l’avenir du joueur, l’ambiguïté. « Nous ne savons pas ce que nous allons faire, rien n’est fait. Mais les réalisateurs sont en train de perdre Ousmane de leur propre chef. Dès le début, nous avons montré que nous voulions négocier, avec des conditions bien sûr, mais sans fermer la porte », a-t-il déclaré.

Article précédentLa plateforme vidéo Rumble acquiert une participation dans le processeur de paiement Parallel Economy
Article suivantPoutine recevra mercredi le président iranien pour discuter des relations bilatérales