Accueil Dernières minutes L'International L’adhésion de l’Ukraine à l’UE sera accélérée lors d’une session plénière extraordinaire...

L’adhésion de l’Ukraine à l’UE sera accélérée lors d’une session plénière extraordinaire ce mardi.

0

Archive - Image d'archive du Parlement européen.


Archive – Image d’archive du Parlement européen. – PARLEMENT EUROPÉEN – Archives

Live : Crise en Ukraine

BRUXELLES, 28 févr. (Cinktank.com) –

Le Parlement européen demandera mardi à l’Ukraine d’accélérer son adhésion à l’UE, en signe de soutien face à une invasion russe de grande ampleur.

Lors d’une session plénière extraordinaire convoquée par la Présidente Roberta Metsola dans le contexte de l’attaque militaire russe, les députés discuteront des derniers développements en Europe de l’Est avec la Présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, le Président du Conseil européen Charles Michel et le Haut Représentant de l’UE pour la politique étrangère Josep Borrell.

Le Parlement européen va adopter une résolution de soutien à Kiev et à la perspective européenne du pays, après que le président ukrainien Volodimir Zelenski a signé la demande d’adhésion à l’UE mardi.

Plus précisément, le texte auquel Europa Press a eu accès demandera aux institutions européennes de « travailler à l’octroi du statut de candidat à l’Ukraine », conformément aux traités européens et en fonction des mérites du pays.

Étant donné qu’il faut entre 15 et 18 mois pour être considéré comme un candidat à l’adhésion à l’UE, les députés ont demandé que des progrès soient réalisés dans l’intégration de l’Ukraine au marché unique européen dans l’intervalle, conformément à l’accord d’association entre Kiev et l’Union.

Lire aussi:   L'Iran souligne que les négociations de Vienne sur l'accord nucléaire sont "à un stade sensible".

En guise de geste pour la situation dans le pays, les députés ont placé lundi le drapeau ukrainien à l’endroit où sont normalement affichés les insignes des 27 États membres.

PROCESSUS D’ADHÉSION

Selon les règles de l’UE, lorsqu’une demande d’adhésion parvient au Conseil de l’UE, la présidence en exercice, en l’occurrence la France, doit informer les autres partenaires et notifier également la demande au Parlement européen et aux parlements nationaux. Il appartiendrait alors aux ministres des affaires étrangères d’évaluer le cas et de décider s’il convient de demander l’avis de Bruxelles.

Dans le cas de l’avis de la Commission, il s’agit d’une phase qui nécessite généralement une période de quinze à dix-huit mois, mais les sources européennes précisent qu’il ne s’agit pas d’un délai fixe et qu’il peut être prolongé ou « sensiblement plus court » en fonction de considérations « politiques ».

Des sources européennes consultées par Europa Press ont fait part de leur volonté d’évaluer « très rapidement » une éventuelle demande de l’Ukraine au sein du Conseil afin de décider s’il est opportun de demander à l’exécutif de l’UE un « avis urgent » sur ce cas précis.

Lire aussi:   La Russie propose un accord nucléaire intérimaire à l'Iran avec le consentement des États-Unis, selon NBC.
Article précédentLa France transfère son ambassade de Kiev à Lviv
Article suivantGuerre en Ukraine : la Russie demande à TikTok de ne plus recommander de contenus militaires aux mineurs