Accueil Dernières minutes L'International La Syrie condamne l’annonce faite par Israël de doubler le nombre de...

La Syrie condamne l’annonce faite par Israël de doubler le nombre de colons sur le plateau du Golan syrien.

0

Paris :, 27 déc. (Cinktank.com) –

Le gouvernement syrien a exprimé lundi sa « forte condamnation » de l’annonce faite dimanche par le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, de doubler le nombre de colons sur le plateau syrien du Golan occupé par Israël depuis 1967.

« La Syrie condamne fermement cette escalade dangereuse et sans précédent des autorités d’occupation israéliennes dans le Golan syrien », a déclaré le gouvernement syrien dans un communiqué repris par l’agence de presse officielle syrienne SANA.

Damas dénonce les « violations graves et systématiques qui constituent des crimes de guerre » et rappelle que « le Golan fait partie intégrante du territoire syrien, conformément à la légitimité et au droit international ».

Le gouvernement syrien a également « réaffirmé » son « soutien ferme aux citoyens syriens, au peuple du Golan syrien occupé qui résiste à l’occupation israélienne et qui rejette l’annexion et la politique de prise de terre par la force ».

Dimanche, Bennett a rencontré le Conseil des ministres sur le plateau du Golan et a annoncé un doublement du nombre de colons dans le territoire et un plan d’investissement d’un milliard de shillings (environ 280 millions d’euros). La moitié de ces fonds sera consacrée à l’aménagement et au logement et le reste servira à améliorer la qualité de vie dans cette région grâce aux transports et aux services médicaux. Il prévoit également deux nouveaux quartiers à Katzrin et deux nouvelles communautés qui s’appelleront Asif et Matar.

Lire aussi:   Biden menace d'imposer des sanctions "personnellement" à Poutine s'il envahit l'Ukraine.

Ces implantations constituent « une violation manifeste du droit international, de la quatrième convention de Genève de 1949 et de la résolution 497 de 1981 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui considère comme nulle et non avenue l’annonce faite par Israël d’appliquer ses lois, sa juridiction et son administration sur le Golan syrien occupé », a réaffirmé le gouvernement syrien.

Damas exhorte donc le Conseil de sécurité des Nations unies à « assumer d’urgence ses responsabilités (…) et à dissuader l’occupant israélien de poursuivre son non-respect, de mettre fin à l’occupation du Golan syrien et de se retirer jusqu’à la ligne du 4 juin 1967 », a-t-il déclaré.

Le plateau du Golan est un territoire qu’Israël a pris à la Syrie pendant la guerre des Six-Jours (1967) et la guerre du Kippour (1973) et qu’il a effectivement annexé en 1981, dans un geste non reconnu par la communauté internationale.

Article précédent40 migrants secourus au large des côtes du nord de la France
Article suivantKim Jong Un préside la session plénière du Parti des travailleurs à Pyongyang.